Réadapter vos rations alimentaires…pour consommer bio !

Je ne viens pas par ce billet vous faire un cours de diététique, je ne suis pas formé la-dedans même si j’ai des notions que j’ai appris sur le tas. Je bosse depuis maintenant 6 ans (presque !) dans l’univers bio et j’entends tout le temps cette petite phrase « le bio c’est du luxe » ou « le bio c’est trop cher ». Certes, d’un point de vue seulement pécunier cela est vrai au départ.

Cependant en réadaptant sa ration alimentaire quotidienne, on peut arriver à ce que les produits issus de l’agriculture biologique (voire bio-dynamique) ne pèsent pas trop sur le budget « bouffe ».

Prenons le cas des fruits et des légumes, on nous conseille à longueur de temps d’en manger au moins cinq par jour, j’ai eu des oranges bio (et d’autres agrumes) tout l’hiver dernier à 1€60 le kg, on pouvait les trouver moins chères certainement ailleurs en Gms mais sans goût ou alors bien plus chères au kilo. Quant on sait que les fruits et les légumes bio ne sont pas traités, on peut tout manger et tout utiliser. En général certaines études le prouvent, un produit bio est souvent plus riches en vitamines , en minéraux et en oligo-éléments etc… Manger des 5 FL par jour et non 5 (au moins) pesticides (une pomme en agriculture industrielle est traitée au moins vingt-cinq fois) .

Concernant, le coût en lui-même des produits, on peut aussi réduire l’impact sur le budget en achetant en vrac les céréales, les fruits secs ou le pain…
Une baguette coûte en supermarché ou en boulangerie traditionnelle environ dans la fourchette basse quatre-vingt centimes les 200g, ce qui fait 4 euros le kilo pour une baguette avec une farine blanche de type 45 ou 55 que l’on jettera dès le soir car elle sera devenue toute rassie. Alors que si vous prenez du pain bio en farine bise ou complète (plus intéressante au niveau nutritionnelle) qui se gardera au moins une semaine avec un pain à 3€50 les 600g et qui vous fera largement la semaine.
Faisons juste une comparaison pour une personne seule qui ne mangera pas toute sa baguette de 200g et qui en achètera une tous les jours soit 0,8 X 7 jours = 5€60 contre 3€50 pour mon pain bio plus nourissant avec une seule tranche…
Petite astuce, conservez votre pain dans un torchon humide dans le bac à légumes de votre frigo 🙂

Parlons maintenant de la viande (pardons messieurs-dames végétariens ou végétaliens), cela aussi grève un budget même quand on l’achète en discount. Mais en général, vous achetez 300g de viande et après cuisson il vous en reste 1 tiers non? La viande bio selon ma propre expérience, vous achetez un poulet bio de 1,2 kg il vous reste autant après cuisson (la viande bio contient très peu d’eau) et vous pouvez manger à plusieurs dessus car ce poulet a couru sur quelques hectares et a eu le temps de grandir et est charnu. Toutefois, la viande bio reste un vrai luxe mais on peut (doit) aussi ne pas manger de la viande tous les jours et se rabattre sur les légumineuses qui sont sources de vitamines, de fer et de protéines. Pour remplacer la viande, beaucoup de gens mangent du tofu (excellente source de protéines végétales) qui en fait du lait soja jaune caillé sous forme de pâte blanche que l’on peut poêler ou manger telle quelle. Il en existe sous différentes formes et pour tous les goûts.

Enfin pour manger bio, il faut sortir du schéma que nous ont imposé les industriels de l’agro-alimentaire comme les plats cuisinés (même s’ils en existent aussi en bio hélas) ou des coûteux emballages marquetés par exemple.

Essayez au moins un mois en rédaptant votre consommation (ou surconsommation) et vous verrez , vous en sortirez peut-être plus léger tant au niveau financier que de la santé.

Pour aller plus loin :
Manger bio, c’est pas cher, France Guillain, editions Jouvence.
Manger bio c’est pas du luxe
, Lylian Le Goff (préface de Nicolas Hulot), Terre Vivante.


Découvrez Out!

4 Comments

  1. ;-)) ah je reconnais bien là les préoccupations quotidiennes du militant/vendeur bio… c’est vrai qu’on a toujours en toile de fond ces reproches, infondés à la base, de la clientèle…
    à sa défense, je déplorerais quand même que les magasins bio calquent trop souvent l’abondance et la variété des produits transformés à laquelle les gens qui se plaignent de sa cherté sont justement habitués par ailleurs, et c’est là qu’il est difficile de leur faire comprendre que non, il faut qu’ils soient sobres, parcimonieux, achètent en vrac, et fassent un maximum de produits eux-mêmes… alors qu’ils sont cernés de toutes part par des tentations bio mais loin d’être données ( je ne reviens pas là-dessus, la transformation et la qualité ont un prix ).
    sinon pour ceux qui sont déjà convaincus pas de pb, ils naviguent aisément entre la sobriété, le fait-maison etc, en s’octroyant un ou plusieurs bio-plaisirs transformés à l’occasion, sinon gare en effet au porte-monnaie !!

  2. Je penses qu’au final c’est pareil, un produit bio est souvent bien nourrissant (vous avez déjà essayé de finir une assiette entière de purée maison bio ?).
    Ca me fait pensez à une de mes collgèues qui se moquait de moi parceque je venais le matin avec une orange bio que je pressais pour me faire un GRAND verre de jus d’orange. Quand elle a voulu s’y mettre et faire pareil avec une orange de chez Carrefour, elle a réussi tout juste à remplir une petite tasse…

  3. Qyrool: mdr ça s’est du vécu 🙂 file lui une bonne adresse à ta collegue…la mienne.
    Cerise : je suis d’accord avec toi le bio c’est revenir à des choses simples tant dans la forme que dans le fond!

  4. Je dirais vive le bio … et le local. Car en ce moment, rien ne vaut le petit producteur local qu’on connait, qui n’est pas forcement bio mais intégré (terme suisse pou designer celui qui va devenir bio d’ici 5 ans) et qui vend directement au consommateur. Ca revient a ce que vous dites, vive le fait maison.
    Mais attention ca prend du temps, entre faire le lait d’amandes et l’acheter à Satoriz, il y a une sacré difference de temps. Mais le lait maison n’a pas de sucre 🙂

Trackbacks/Pingbacks

  1. Littlecelt Humeur » MiWaM, le snack qui va démocratiser le bio à Lyon - [...] L’intérêt des céréales complètes est un vrai plus parce que cela nourrit son homme, j’en avais déjà parlé dans…
  2. Le bio c’est tabou, les médias en viendront tous à bout ! | Littlecelt Humeur - [...] plus cher. Cependant en rédapatant ses rations alimentaires, on peut consommer bio sans se ruiner (cf. ce billet). Le…

Laisse un petit commentaire