Parole de Follower

Parole de Follower #3

Juste une petite précision sur ces petits portraits avant qu’on ne croit que j’ai la grosse tête, sachez que je suis aussi abonné (follower) aux personnes que j’interroge.

Donc, si je vous les présente c’est que ce “mutual-following” m’a fait découvrir des gens intéressants et que Twitter et ce blog étant très liés, je me suis dit que mes lecteurs pourraient être intéressés par des personnes intéressantes 😀

Et voici mon troisième portrait de follower, avec un lyonnais, Chrisdi. Je vous laisse le découvrir ^^

Peux-tu te présenter ? Chrisdi c’est pour Chris a dit comme Jacques a dit ?

Hehe, le “comme Jacques a dit” est venu après. Chris, c’est mon prénom, Di, c’est le début de mon nom de famille (ouais, je suis un super sayan de l’originalité), et bon, un pseudo c’est pas pour mettre son nom (je ne fais pas vraiment dans l’e-réputation…) et je n’avais pas envie de prendre un pseudo genre chris69ALyOnKikooLolWeshWesh…

C’est venu comme ça, pour le blog, qui était un “crachoir”, un défouloir (et mon twitter est un peu ça aussi). Etant dans le dev logiciel, je passe ma journée derrière un écran, travaillant dans une toute petite boite, le nombre d’interactions est restreint et j’avais besoin d’un défouloir. Bon ça m’empêche pas d’être sociable, tout ça machin [insert-pignole-words-here].

Sinon, j’ai grandi à Lyon (même si je suis né outre-manche, on ne m’a pas encore bouté hors de France ;p), je kiffe cette ville, la zic, une pointe d’écologie, les voyages…bla bla bla, je ne sais pas trop parler de moi…

En parlant présentation, ta bio sur Twitter, elle est comment dire un peu WTF, tu peux expliciter cela  : “Dev Fuu wtf lulz. This is not a professional profile, get over it.” ? 😉

A la base, je n’avais pas de bio. Puis à force de follower des potes du domaine pro, j’ai eu des followers du milieu et vu que je twitt un peu n’importe nawak et que je bave sur 2-3 trucs, je ne voulais pas qu’il y ait de confusions, donc je précise que mon profil n’est pas du personnal branding….

Donc du Dev (car bon, je rt des trucs qui m’intéressent et ça inclus mon domaine professionnel), du Fuuuuu et du wtf car à bosser avec des machines, on sait que l’erreur est toujours humaine, et du lulz car bon bah lolz quoi ;p

Tu twittes avec parcimonie, c’est pour nous réserver des tweets qualitatifs ?

Haha! Nan, je ne pense pas vraiment twitter du qualitatif, je m’amuse plus qu’autre chose et si je n’ai pas une grosse fréquence, c’est que :

(1) je n’ai pas forcement grand chose à dire,

(2) je n’ai pas envie de flooder la TL de mes quelques followers

Et que (3) ben je bosse quoi.

Donc je ne consulte ma TL que quelques fois par jours (timeboxing, pomodorro , et autres GTD-buzzword ), ce qui fait que je ne vois des conversations qu’assez tard, j’arrive après la bataille et donc ne réagis pas sur twitter car après 2h, les gens sont passés à autres choses (cf. ce très bon post de vinvin : http://www.vinvin.org/2011/03/clic.html).

Enfin bref, je follow des gens intéressants donc, les RT sont cools, le reste, le twitt ‘originaux’ sont… bah originaux ;p

Un certain W, ex président des USA, a failli s’étouffer avec une cacahuète. Rassures-nous y pas eu de fail avec la chips sur ton avatar après la prise de la photo ?

Hehe, aucun incident fort heureusement (je suis à moitié ricain, donc on aura pu croire à une fatalité nationale, mais fort heureusement je me sens assez éloigné de Mr W ;p).

La photo date un peu (2007 je crois, et a été prise par @pockystar), et elle représente assez bien ce qu’on trouve sur mon compte… un peu du wtf quoi ;p. Lorsque je me mettrais au personnal branding, je mettrais une pic de bo-gosse-Clooney-Nespresso ;p


Cela ne va pas te manquer de ne plus habiter à proximité de la boutique la plus “fair” de Lyon ? Paris dit nous tout c’est une punition ?

Argh! Sujet chaud! Bon, déjà, ce n’est pas une punition. En gros, ma chère et tendre doit monter à Paris et on n’imagine pas trop faire notre vie à distance…

Donc voila, une nouvelle expérience à venir, avec pas mal d’ajustements, travail en solo à distance, A/R sur Lyon, j’ai quelques potes sur paris mais j’ai un réseau d’amis à développer la haut (tiens si y a des lecteurs parisiens, pinguez moi sur twitter, j’aime la bière). Le bon point c’est que je n’aurais pas à trop prendre le métro ^^.


Niveau géographie, je dois surtout trouver un appart proche d’un sex-shop! Non pas que je les fréquente, mais j’ai toujours eu un lieu un peu ‘funky’ dans ma rue depuis des années, ça donne un coté réel plutôt que d’être entouré de boutiques de luxes…et puis au moins quand tu dis à un lyonnais que tu habites au dessus de Songes de Cuir ou près du Vertige, il connait même sans y être jamais rentré.


Et il me faudra un pub aussi hein! Car ben … un pub quoi, c’est self-explicit non ?

Quant à la boutique la plus fair de Lyon (allez hop on sort son nom : Laspid ;p), je suis un peu remonté contre eux car je n’achète
quasiment jamais de vêtements (d’une manière générale) et à chaque fois que je kiffe un truc de chez eux, la série est déjà finie dans ma taille, donc à tous ceux qui prennent du L chez eux: arrêtez! Soyez sexy et mettez du M ou du S, laissez-moi les Tee en L ! na!

Justement, vu que tu es encore à Lyon, la twittosphère lyonnaise tu pratiques via des twunchs ou d’autres rencontres plus fortuites ? Un twitteux lyonnais à nous conseiller ?

Ca fait un moment que je n’ai fait d’IRL, je me faisais quelques Lyon blog à l’époque (2005-2006) où je me suis fait des amis très très proches, puis les apéro du jeudi à leur début et une ou deux soirées organisés par CamDess, Myrtille et Silphi …

Après c’est souvent une histoire de calendrier…. mais sinon je suis open ^^

Des reco de twitteux lyonnais… hum, ma copine @elodiechizat (mais c’est un compte pro, donc très CRM-oriented , limite
chiant-aie-patapé!), pour les fans de ciné l’asso lyonnaise AbusdeCine (https://twitter.com/#!/AbusdeCine), et sinon Raph (
https://twitter.com/#!/524D53 ) car ça oscille entre intellect et lulz-4channer et que ce mec est un wikipédia-offline-sur-pattes-à-manteau-rouge.

A mon souvenir et via quelques recherches web, il me semble que tu tenais un blog ? Il ne se sent pas un peu orphelin depuis 1 an ?

Ouhla oui!

Et je viens de revoir la description “Shameless, unintelligible and worthless dump. Do *not* consider anything here as worth reading, trust me, I write the damn thing!”

Comme quoi le fonds et l’approche ne changent pas. Et il faut bien avouer que 140 chars, c’est vachement moins chronophage que de faire un post…

Je le raviverais peut-être… un jour…

En gros, entre FB et twitter, qui nous donnent du micro et instantané, le blog a besoin d’un peu plus de contenu, en extrapolant, c’est un peu comme comparer 20 minutes et Courrier International… c’est pas le même trip.

Avec le temps, j’ai de plus en plus besoin de moments de pauses pour faire face au flood d’info et de multitasking, et quand j’aurais suffisamment de pauses suffisamment longues, peut-être que j’y mettrais quelque chose de profond, de personnel et de sensé… un truc genre “blah!”

Sinon la “question narcisse”, tu viens de temps en en temps par ici (sur ce blog) et via mon twitter, qu’est ce que tu aimes et surtout qu’est ce que tu détestes dans ta TL quand tu vois mes messages ou mes articles ?

Ben à l’instant, tu viens de twitter du foot. J’ai une incompréhension totale du monde du spectacle sportif (ouais je sais, je me fais des amis là ;p).

En dehors de ça (et ça reste rare) et foursquare (qui est pour moi essentiellement du bruit, surtout quand je vois ça : https://twitter.com/#!/macLyon/status/48048585136283649 ), aucunes critiques particulières. (NDLR : même pas moi :P)

Parmi tes posts intéressants, il y a surtout ceux qui traitent d’écologie et de la ville de Lyon.

En fait, j’aime bien le style mi-perso, mi-informatif, c’est
construit, pas trop long et l’écriture est humaine, donc c’est cool ^^

Follow him !

En lire +

Parole de Followeuse #2

On est vendredi et sur Twitter c’est le jour du #followfriday, pour les non initiés c’est le jour où on recommande de suivre tel ou tel.

Alors je ne suis pas le plus grand adepte des #ff mais je vous propose avec ce deuxième opus de “Parole de Follower” de mieux connaitre un usager de Twitter. En l’occurence il s’agira d’une usagère qui plus est, est blogueuse lyonnaise de son état : Stéphanie de Carnets de Mode.

Let’s go !

Peux-tu présenter rapidement ou même t’étendre sur le sujet si tu souhaites ^^ ?

Bonjour, je m’appelle Stéphanie et je suis blogueuse mode. Mais je ne compte pas faire ça toute ma vie.

-comique était ma première vocation-.

Bientôt 40 ans que je suis lyonnaise, bientôt six ans que je blogue. Hé oui. Ca calme, hein !

Mon premier blog n’est pas ce que l’on qualifie (péjorativement ou pas… enfin tout dépend de la qualité du blog) « blog de fille ».

J’ai appris à lire et à écrire, enfin les rudiments. J’ai même obtenu un baccalauréat série A-1 (lettres et mathématiques), plus tard j’ai même obtenu un D.U.T. Chimie. Depuis, je pollue la toile. Comique, hein ?

On comprend bien à ton pseudo “Carnets de mode” que tu parles mode, c’est juste pour parler de ce que tu vas mettre le jour même ? 😛

Tout-à-fait. Je dessine la veille dans mes carnets la tenue que je porterai. Puis je l’immortalise avec un reflex (comme les vraies, blogueueses ^^). C’est ainsi que chaque jour mes lectrices découvrent avec émerveillement mes « outfits ». Les « look at me « sont trop mon kif. 😀

Plus sérieusement, je parle de la mode, des créateurs… que j’aime sur un ton décalé. Cela ne m’intéresse pas de « montrer mes tenues ». Je ne suis pas exhibitionniste ; Oui, il y a un côté exhib, narcissique, cessons de nous mentir. Si je veux voir des tenues de tous les jours, je m’installe à une terrasse de café et j’observe. Je n’appartiens pas au cercle très privé des modasses (je reviendrai sur la définition). Je préfère écrire pour prouver que je sais écrire, autrement qu’avec un stylo (dommage, j’ai une jolie écriture. Mon style, je l’ai perdu à force de me brûler la rétine sur les blogs mode).

Je me contente d’être une blogueuse mégalomane et une pétasse lyonnaise.

A la lecture de ton “à propos” sur ton blog que tu différencie deux types de blogueuse la modasse et toi, c’est quoi la différence ?

La modasse est une fashion victim, une suiveuse de tendance, voire une serial shoppeuse. La modasse se précipitera sur le dernier « it-truc à la mode », les collections capsules (sont forts ces marketeux tout de même)… pour pouvoir poster sa tenue en premier… Et certaines excellent dans cet art et sont même indécentes. Mais là, on aborde une autre catégorie à l’égo proportionnel à leur pouvoir d’achat.

La modeuse… Elle est plutôt inspirée, réfléchie, créative. Un exemple Frieda l’Ecuyére.

On est dans une interview intitulée “parole de followeuse”, comment as-tu atterri dans la volière Twitter à l’été 2009 (et oui les stats de profil, on sait tout ^^) et comment appréhendes-tu ce réseau par rapport à d’autres ?

La créatrice de WE ARE THE NEONS m’a invité à la suivre. Ce que j’ai fait.

J’ai observé puis je me suis prise au jeu.

Twitter est pour moi une cour de récréation. Normal, pour une blogueuse pas sérieuse et futile. Je ne m’en sers pas comme outil de réseau. Sinon je soignerai mon e-réputation, resterai pondérée et ne ferai jamais exploser ma colère en 140 caractères. Et surtout, je donnerai une image lisse, terne et contrôlée.

Un réseau se construit au lycée, à la fac et au cours de son expérience professionnelle. Ne nous leurrons pas, twitter reste un microcosme, un carnet d’adresse que l’on aurait oublié de fermer pour se faire mousser.

Cynisme est mon deuxième prénom. Mon arrière arrière grand-père s’appelle Diogène, mon grand-père Cioran.

Sens-tu une influence de Twitter sur ta manière de bloguer ?

Non.

A quand un carnetsdemode.fr .com ou .net, c’est à dire un vrai chez toi sans plateforme ou Haut et fort te convient-il ?

Je devrai avoir mon domaine puisque je compte parmi les blogueurs VIP de Haut et Fort.

Au passage on se follow mutuellement notamment parce que nous somme lyonnais mais on a aussi appris que l’on avait un lien avec une île de l’océan indien, tu y es allée ou tu y retournes souvent ?

Non, je ne suis pas encore allée sur l’île de mes aïeux. Pourtant, j’ai de la famille là-bas, même du côté maternelle.
L’an prochain si tout va bien. J’attends d’écrire tout plein de billets rémunérés (grassement).

Pour finir, c’est quoi ta définition du sale gosse ? 😉

Un sale gosse est une personne adorable, pleine d’humour, de mordant, de piquant, taquin et généreux. Bienvenu dans le clan.  ( Brest Easton Ellis, Jay Mac Inerney… sont des sales gosses auto-proclamés. Oui, je copie).

Un grand merci à Stéph (suivez-là !) qui a embelli par ses réponses, mes  questions qui me semblaient sans saveurs .

En lire +

Parole de follower #1

En ce dimanche, pas de bon plan du dimanche mais je vous propose une nouvelle petite rubrique “Parole de Follower”.

Je vous propose ainsi de découvrir des personnes avec lesquels je suis en contact sur twitter et qui font partie de mes abonnés (ou follower) et vice-versa.

Aujourd’hui on commence avec Antoine aka Voyageek, un véritable globe-twiterrer, qui nous parle un peu de lui 😀

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Pour commencer : Ha ha “Mu….” comme nom de famille ? Tu peux difficilement dissimuler tes origines péi !

Sinon, moi, c’est Antoine. Baroudeur de profession pour le site www.monnuage.fr mais surtout pour épancher ma soif de découvertes et de rencontres. Quotidiennement autostoppeur, profondément curieux du Monde et de quelques cultures.

Ton précédent pseudo sur Twitter était Kugaiji devenu par la suite Voyageek, peux tu nous expliquer leurs origines ?

Comme beaucoup d’adolescents, je suis passé par une période japanophile. J’enchaînais les mangas, animes mais aussi les films et romans du pays du soleil levant. Kugaiji était une déformation du nom d’un personnage de dessin animé. Je m’amusais à lui prêter des sens très adolescents un peu émo genre rouge indicible ou souffrance cachée. Aujourd’hui, je pense que je peux en avoir légitimement honte.

D’où le changement moins crise d’adolescence à 24 ans, il était temps que je change pour quelque chose qui se prend moins au sérieux et qui définit quelques uns de mes domaines de prédilection : voyage et culture geek.

A ce que l’on peut voir de tes tweets (et de ton pseudo), tu es souvent en vadrouille en stop, en train, “en fraude” aux quatre coins de la terre, tu fais un tour du monde en tweets ou quoi ? ^^

Dans l’idée, je n’ai pas encore commencé mon tour du Monde. C’est au programme pour 2011 mais, globalement, je n’ai fait que me promener jusqu’à présent. Juste que les coins de promenades s’étendent sur quelques milliers de bornes.

Ça me plairait beaucoup de tweeter mon vrai grand voyage que j’envisage sur plusieurs années mais vu que je me connecte essentiellement aux bornes WiFi faute de forfait roaming intéressant, ce ne sera pas du live tweet.

Twitter ça te tient compagnie lors de tes périples, ça permet à tes proches de savoir comment tu vas et où tu trouves mais aussi à trouver un coin où dormir ?

A ce jour, je n’ai pas encore réussi à trouver l’hébergement via Twitter mais ça signale à mes proches que je suis toujours en vie même si je tweete mes galères. Avant de devenir un internaute fidèle, on ne pouvait pas savoir si j’étais mort ou vivant. On me considérait un peu comme une sorte de pote de Schrödinger.

Justement tu expliquais récemment via un tweet que tu “ouvrais” une souscription à qui voulait bien te payer un forfait 3G ? T’as trouvé le sponsor ? 😉

Je suis loin d’être un twitto influent et je n’a pas encore de pigeon parmi mes followers. Je vais devoir attendre encore un moment avant d’avoir un forfait qui tienne la route. Mes followers sont des ingrats, je leur envoie du rêve et ils ne font pas un geste pour m’aider. J’avais fait une demande pour un transport entre la Slovénie et Paris et, pareil, rien. Pas même un RT.

Mais dis nous, tu tweetes comment ? Avec quel type de machine (portable, pc, signaux de fumée) ?

Mon matériel informatique se compose principalement d’un téléphone portable, d’un netbook (qu’on m’a volé à Paris ) et d’un iPod touch (que j’ai perdu à La Réunion). Je sème beaucoup sur la route, rarement du fait de mauvaises intentions, ce qui fait que mon barda se renouvelle fréquemment.

On se follow mutuellement si je ne m’abuse car on a tous les deux un rapport avec l’Ile de la Réunion mais si je connais le mien avec ce bout de France dans l’océan indien, quel est le tien ?

J’ai vécu seize ans sur le caillou. Je ne suis arrivé en “métropole” qu’il y a cinq ans et demi pour étudier. J’ai eu l’occasion d’y retourner souvent pour profiter de la plage en décembre quand j’avais droit à un billet A/R offert annuellement par la Région Réunion pour les étudiants “réunionnais”.

On peut te souhaiter quoi pour 2011 ?

De bonnes surprises, beaucoup d’aventures et le début d’une véritable influence de Twitter sur mes voyages. Sinon, une bonne continuation suffira !

En lire +