logo

Usager du train quotidiennement depuis 3 ans maintenant, je connais bien les problèmes posés par ce mode de transport : retards à répétition et grèves en pagaille. Justement là, je crois que les syndicats se foutent encore de notre gueule, ils vont encore faire grève à partir du 21 et j’aimerais savoir quelles en sont les raisons et je me pose donc ces questions :

– sont-ils non payés depuis des mois ?

– travaillent-ils jusqu’à 70 ans ?

– les Martiens ont-ils lancé une OPA hostile sur la SNCF ?

Je pense que la réponse à ces questions est non. Je comprends tout à fait le fait dans les transports en commun de faire grève quand il y a eu un incident grave tel une agression ou un accident. Les transports en communs lyonnais par exemple (en accord avec la direction) ne desservaient plus certains quartiers pendant les émeutes et arrêtaient complètement le trafic à partir de 19h00 par exemple, la semaine dernière pour éviter tout incidents nocturnes. Cela je le comprends et je l’approuve. Mais la grève pour la grève avec des revendications assez floues, c’est n’importe quoi!!! Ils veulent quoi???? Les contrôleurs, par exemple, ils ne vous font pas de cadeaux si votre attestation de travail est périmée ou si vous n’avez pas oblitéré votre billet…

Je me souviens d’un reportage qu’avait consacré Capital (le magazine télé, pas le papier) à la SNCF et ses méthodes de vente, à un moment du reportage on se retrouvait dans un TGV, un contrôleur était avec deux passagers qui se trouvaient être également cheminots et qui n’avaient plus de place en seconde place pour le billet qu’ils avaient payé à 10% du plein tarif en gros si ce n’est moins, le contrôleur les avait surclassés et ils étaient passés en première. Cependant, le problème c’est qu’il y avait un autre couple (non cheminot celui-ci) qui étaient assis dans les escaliers car il n’y avait plus de places alors qu’ils avaient payé un billet plein pot, bah ! eux ont fait tout le voyage dans les escaliers du TGV et n’avaient pas été surclassés par le corporatiste contrôleur… Deux poids deux mesures.

Alors, Mesdames messieurs les cheminots, les travailleurs vous remercient pour le retard qu’ils auront lundi matin au boulot (s’ils peuvent y arriver), la nature aussi pour tous les automobilistes qui prendront leur voiture au lieu de prendre un transport propre comme le train car un train qui peut contenir plus d’une centaine de personnes c’est autant de voitures sur la route pendant les grèves (avec les bouchons notamment).
Et ne me dites pas que pendant la grève, vous n’êtes pas payé car ceux qui ne peuvent pas aller au travail ne le sont pas également. Moi, le train je le prends par nécessité, envie et plaisir :

– nécessité car je dois aller travailler et que cela coûte bien moins cher que la voiture.

– envie car j’ai envie que la voiture ne soit pas le seul mode de transport et qu’un train peut transporter des centaines de personnes qui vont au même endroit et cela en préservant la nature.

– plaisir car j’aime bien lire ou dormir dans le train par exemple

Mais bientôt je ne sais pas si je ne vais pas devenir un automobiliste de plus qui polluera et dira “encu…” au connard qui roule devant lui…

La nuit commençait hier soir en banlieue lyonnaise, j’étais chez mes parents en toute tranquillité. Soudain, en regardant par la fenêtre, une fumée noire en provenance du quartier de la Darnaise aux Minguettes à Vénissieux et oui, une énième voiture brûlait encore. Un hélicoptère de la police scrutait le quartier aidé de son projecteur à la recherche peut-être des incendiaires.
Là je ne comprends rien, le fait de s’attaquer aux véhicules qui vivent également dans les mêmes conditions que vous ne faites pas de vous des martyrs mais bien des criminels. Ces personnes ne toucheront certainement pas de remboursement de l’assurance qui les rançonne chaque mois parce qu’ils vivent dans un quartier où brûle justement trop de voitures. Cependant, moi dans ce quartier j’ai grandi, j’y suis allé à l’école, au collège et au Lycée. Non je ne suis pas allé dans le privé, j’étais bel et bien dans une école de la nation où les profs sont les mêmes, qu’ils enseignent dans le troisième arrondissement de Lyon ou aux Minguettes. Enfin, moi pour ma part quand je sortais de l’école je rentrais chez moi, je faisais mes devoirs et je restais chez moi, non je ne sortais pas jusqu’à 22h00. Que font des petits de 10 ans dans la rue??? Que font les parents???? Qui a fait leur éducation à ces gamins, la rue ou leurs parents???
Ils n’ont rien à faire dehors même à six heures du soir.
Alors on pose la question du chômage mais tous les jeunes qui ont grandi dans ces banlieues ne sont pas chômeurs pour le peu qu’ils décident de sortir de ce carcan que peut-être la banlieue. Juste une anecdote, quand j’ai quitté les Minguettes on (des connaissances, pas des copains) m’a demandé pourquoi je n’avais pas averti que je quittais le quartier mais appartient-on à un quartier???
Bougez-vous votre cul, ne vivez pas des petits larcins, trouvez-vous un boulot et essayez de donner une autre image des banlieusards que celle des petits moutons qui par mimétisme imiter vos collègues parisiens en faisant brûler des voitures, des écoles (ça surtout ça me dégoûte).

La ville de Lyon est la cité qui a vécu la naisance du cinematographe. Pouqrquoi ne pas profiter de cette occasion pour venir visiter notre bonne cité de lugdunum et ce musée consacré au cinéma et à ses débuts. L’ambiance d’un château de la fin du XIX ème siècle vous attends et enfin vous pourrez également profiter de l’institut lumière toujours en pointe au niveau ciné avec une rétro en ce moment sur DAVID CRONENBERG.

Plus d’infos ici Institut lumière

Ps : j’y étais cet après-midi, j’ai adoré!!!

Bah ! Rien en ce moment d’extraordinaire. Je n’ai rien à dire. Les semaines filent à une vitesse hallucinante, on est déjà vendredi. Et voilà qu’approche dans presque pile un mois, mon anniversaire… Je vais sur mes douze ans (que vous pouvez multiplier par 2)!!!!

Plus on avance en âge, plus on se dit “putain… je me plaignais quand j’étais chez mes parents…le lycée ou le collège c’était magique et on traînait des pieds pour y aller…putain… c’est quoi ça les impôts ils me prennent pour Rothschild alors qu’avant on était nourris, logés et blanchis chez les parents”. Sérieusement, le temps file et on se plaint toujours du moment présent mais il suffit de regarder dans le rétroviseur pour se dire que “c’était mieux avant”.

J’ai rencontré et côtoyé pas mal de monde dans mes presque vingt quatre années d’existence, je ne les croise plus, ils se sont éloignés mais il reste l’essentiel ma chérie (que je bénie le ciel de m’avoir fait rencontrer), mes parents (eh petit frère, on se voit pas assez!!!) et quelques amis…

J’ai une pensée pour vous pépé et mémé à qui je n’ai pas eu le temps de dire au revoir…J’éspère que là où vous êtes, vous êtes heureux et que vous veillez un peu sur vot marmaille.
Mi pense à ou souvent vi manque à moin

C’est clair, cette ville a du charme. Le louvre, le jardin des tuileries, la place de la concorde, l’arc de triomphe, tout cela est agréable à l’oeil et au niveau de la culture (surtout le Louvre!). Pourtant le truc qui déçoit particulièrement, c’est la tour eiffel, elle a l’air d’un vieux clou rouillé!

Enfin, Paris est toujours animée ça c’est bien mais le flux de circulation ininterrompu même le dimanche, c’est hallucinant et non reposant!
Sinon, je vous donne un bon plan à Paris niveau hébergement, l’hôtel de Parme dans le neuvième arrondissement vers la place de Clichy, 34€ la nuit pour deux avec une douche. Par contre, le prix du café est hallucinant, 2€40, pour le payer moins cher penser à vous installer au bar cela divise l’addition par 2. Donc, pour habiter à Paris, il faut un max de tunes mais je préfère de loin ma province et ma bonne ville de lyon.

PS : La présence policière est impréssionnante…