Du bon usage des réseaux sociaux

Titre pompeux par excellence que je revendique complètement.

Les réseaux sociaux, je pratique depuis 3/4 ans maintenant surtout sur Twitter et Facebook mais aussi à travers des choses plus institutionnels comme Linkedin ou encore le réseau des ambassadeurs de Onlylyon (à plus petites doses je dois l’avouer).

Alors ce bon usage des réseaux sociaux, comment j’essaye de le pratiquer ?

Bah, en étant tout simplement moi-même comme j’écris sur ce blog depuis 6 ans (ça passe).

Alors si Twitter et Facebook sont deux réseaux sociaux différents, j’ai eu tendance dans l’euphorie des premiers mois à faire du « duplicate content », c’est à dire le mes tweets nourrissaient mon mur facebook, j’avais tendance à spoiler mes amis qui étaient aussi mes followers et vice-versa. De plus, la course aux amis (2008) sur facebook était la grande mode et n’est pas ami celui que tu suis sur Twitter et encore vice-versa.

Donc mon compteur à l’heure actuelle sur facebook est de 102 amis, des personnes que je connais réellement et d’autres avec qui le feeling sur le web est plutôt bien passé, basta !

Il est vrai qu’avec des applications mobiles comme tweetdeck, on peut parfois se perdre et il m’arrive de temps en temps de poster la même chose sur les deux en même temps et ne pas faire le distinguo.

Du bon usage que je disais, j’entends souvent des commentaires « ouah j’ai ouvert ton profil FB, j’ai vu 40 machins, j’ai rien compris », je comprends mais le jeu sur FB c’est un mur personnel que tes amis (en faisant bien les choses niveau règles de confidentialités) et seul tes amis que tu as accepté peuvent (y a plein d’exception, je sais) voir.

Cependant pour moi si poster une photo de moi ne pose aucuns soucis, vous n’y verrez jamais une photo de ma famille (à moins que j’y suis et que la personne concernée aussi) ni le fait par exemple que je me sois engueulé mon chat. Pareil, pour le travail, pas de statuts d’humeurs qui pourraient à la fois me desservir et qui pourraient être mal interprétés.

J’avoue aussi ne pas crier sur les toits aux personnes en vrai que je rencontre et avec lesquels je discute que je suis blogueur, que j’ai un profil FB et que je tweete : 1 chance sur 2 aussi pour que cela soit encore mal interprété et que je passe pour le nerd derrière son écran avec un pot de glace B&J.

Alors oui, j’ai souvent des statuts FB (comprenez Facebook) futiles sur les choses que je suis en train de faire mais cela n’engage que moi et je ne veux pas mettre une tierce partie dans l’histoire (désolé si cela a été le cas).

Donc, j’essaye bien de faire le distingo entre réseau social soi-disant fermé comme facebook et « la réinvention moderne de l’IRC » qu’est Twitter.

Car avec Twitter, on rentre dans une autre dimension, là je suis Littlecelt, acteur de ma vie numérique même si celle-ci peut (souvent) déborder sur la vie physique (avec des rencontres sympathiques IRL de twittos). Twitter est pour moi, la prolongation (plus courte en caractères) de ce blog.

Je ne suis pas un gars qui pond des billets tous les jours (je m’y efforce pourtant). Twitter me permet de suivre des gens, des actualités et d’interagir avec; et même « parfois » d’en être à la source au moment T.

Rien ne sert de scroller trop sa TL pour réagir, il faut prendre le tweet au rebond !

J’apprécie être suivi par des centaines de personnes (dont une quantité non négligeable de bots) mais pour moi, Twitter c’est mon espace de citoyen (comme ce blog), une sorte d’agora moderne où tout le monde est libre de donner son avis qu’il soit bon ou mauvais tant qu’il est censé.

Alors certains te prendront de haut, ne répondront jamais à un de tes tweets, ne te followeront jamais mais, WTF (comme on dit, non ? ^^), on a qu’une vie qu’elle soit numérique et physique : « Tweetons-nous vivant » !

Alors du bon usage des réseaux sociaux, je ne pense pas que cela soit le meilleur usage que je vous ai exposé mais c’est le mien. D’autres personnes beaucoup plus au courant comme Kriisiis vous pondraient des choses beaucoup plus complètes en la matière.

Et comme on est entre nous, je vous l’avoue, j’aurais pu appeler ce billet « Du bon usage d’Internet », Internet cet ogre chronophage qui s’il est un outil pour beaucoup et aussi une passion pour moi 😀

Sérendipité, tu me tiens !

En prolongement de ce billet, sur la question de la vie privée sur Internet (ce qui rejoint la question des réseaux sociaux), je vous invite à écouter cette émission de France Culture « Science Publique » et qui était intitulé « Les internautes peuvent-ils échapper à l’espionnage ? », on en apprend beaucoup sur l’intelligence collective, sur le fait que le web et la sociologie ne feront bientôt qu’un et surtout qu’il ne faut pas prendre l’internaute pour un jambon naïf à mon goût !

2 Comments

  1. Complet ou pas complet, on s’en fiche ! Moi j’aime bien ces billets où l’on explique comment on gère sa vie numérique, ça me parle. J’en referais bien un un de ces jours, tiens, moi aussi.

  2. Merci du commentaire. Je ne sais pas si j’ai réellement une gestion de ma vie numérique au sens strict du mot mais comme le disais la chanson on est « Born to be alive » vivant numériquement, socialement. Alors ce que je me permettrai pas dans la vie réelle, je ne vais pas le faire/dire sur la toile.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Foursquare, la géolocalisation et moi ! | Littlecelt Humeur - [...] permettent de donner une opinion et maintenant savoir où l’on est, il faut les utiliser avec parcimonie et surtout…

Laisse un petit commentaire