Un ti post depuis ma foire (à prendre dans tous les sens du terme), j’aime bien faire la foire enfin participer à des foires ou des salons bio. Une autre relation s’engage avec les personnes/clients (enfin futurs).

Ce qui est bien c’est que je n’ai rien à vendre mais juste à informer et ça, cela interloque les gens.

Et oui, quand je propose un verre de jus de pomme offert, cela est douteux! Mais mon bon-monsieur à la manière d’un témoin de la java (salut les geeks), je suis-la pour amener la bonne parole, la voie de agriculture biologique et je vends déjà tous les jours dans mon mag (enfin celui où je travaille), c’est pas pour venir sur un salon pour couper l’herbe sous le pied du petit producteur venu vendre salades et autres jus.

Non ma bonne dame, je viens vous proposer de découvrir l’univers merveilleux de la PSB (rien à voir avec la GMS) à taille humaine où toi monsieur le client (quand l’échange est humain), je accueille avec le sourire et un petit thé ou un café. Alors dans ce salon je t’offre de la lecture et un bon jus de pomme bio-dynamique et t’invite à venir me voir plus tard (t’es pas obigé mais c’est conseillé) dans mon lieu où la cult(ure) est biologique.

Oui, quand je me déplace dans une foire c’est souvent comme prendre son bâton de pélerin, ma mission est messiano-biologique. Mais le saviez-vous, Jésus mangeait bio… c’est Benoît qui dit ça, il dit beaucoup de choses Benoît.

foire bio