Skip to content

T’as vu quoi ? #98

Voilà quelques ébauches de mes dernières pérégrinations et tribulations, elles sont au nombre de 5 😀

Lyon

La Camionnette

IMG_20150306_134823

Elle se balade un peu partout à Lyon avec son look bien sympathique et j’ai eu l’occasion d’enfin la tester un vendredi par un beau soleil printanier.

C’est un foodtruck comme il en existe maintenant tant à Lyon mais qui a l’originalité d’être tenu par deux nanas.

Cylia et son acolyte nous ont proposé de goûter leurs belles brochettes et on ne s’est pas fait prier avec ma collègue même si c’était à la fin de service (honte à nous !)

Qu’en dire ?

Fin de journée de taf rimant avec hypoglycémie à son comble, je n’ai pas saisi tout de suite le principe des formules de la Camionnette (c’est pourtant écrit en gros sur le camion !) qui se décompose ainsi :

Brochettes + Accompagnement + Boisson = 10€
Brochettes + Accompagnement + Dessert maison = 11€
Brochettes + Accompagnement + Boisson + Dessert maison = 12€

IMG_20150306_135532267

Pour ma part cela fut l’option n°1 que je choisis avec une brochette au poulet façon Francky Vincent et une autre au porc au poivre. Avec le combo frites maison, les papilles et l’estomac ont approuvé haut la main. Le tout a glissé avec un soda made in Atlanta.

Je recommande donc ce foodtruck qui a le mérite de sortir de Lyon intra-muros.

Pour en avoir discuté avec Cylia, les emplacements publics sont quasi inexistants dans la capitale de la gastronomie si ce n’est sur les marchés qui bouclent à 13h, TOO BAD comme horaire pour de la restauration.

La Camionnette se rabat donc sur des emplacements privés à Vaise, Vaulx en Velin, la Doua, Villeurbanne et Dardilly.

Passez voir ces wonderwomans de la brochette !

Plus d’infos sur leur FB (menus, emplacements et belles photos).

Green

Monocycle électrique 

J’ai été interloqué par ce cette bizarrerie :

Monocycle électrique ?! 1ère fois que je vois ça (pardon ça bouge j’étais en vélo)

Une vidéo publiée par Littlecelt (@littlecelt) le

Cela fait penser à un Segway en moins encombrant et après quelques recherches on apprend :

– Il est composé d’un moteur, d’une batterie et d’une roue gyroscopique auto stabilisée s’inspirant du segway.

– Très pratique à porter et robuste, vous pouvez l’amener de partout avec vous.

– Il pèse moins de 10kg et peut parcourir jusqu’à 20 km à une vitesse maximale de 18 km/h

C’est ce que j’ai pu trouvé sur le site lyonnais MonoWheel qui distribue ce monocycle urbain du nom de SoloWheel.

Bien envie de tester du coup 🙂

Geek

 

Fan de Guy Delisle

Je sais pas si vous êtes comme ça mais j’ai des cycles dans certains domaines et là en ce moment je fonds pour l’auteur de bande dessinée : Guy Delisle. J’ai dévoré trois de ces bds les plus illustres, à savoir : Les Chroniques Birmanes, Pyongyang et les Chroniques de Jérusalem sans oublier les trois tomes de son Guide du mauvais Père.

Je pense que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, l’auteur était quelque peu prolifique en publications et c’est surtout à moi de rattraper le retard (Shenzen sera le prochain) 🙂

Revenons cependant au dernier lu de mon côté : Les Chroniques de Jérusalem.

chroniques-de-jerusalem-bd-volume-1-simple-31242_2

C’est une histoire vécue par l’auteur lui-même qui se retrouve à Jérusalem-est pendant un an et qui nous compte se aventures d’expatrié dans un coin du globe qui n’est pas des plus idylliques.

Entre conflit israélo-palestinien, vie de père au foyer, 3 dimanches par semaine et un mur de la honte : Israël semble être un hasardeux labyrinthe géant !

L’œil extérieur et candide de Guy Delisle est sans parti pris et on y voit plus une vie subie par les autochtones de toutes confessions de la terre sainte qu’une véritable volonté de se détester. En tout cas, c’est ce qu’il ressort de ma lecture de ce gros pavé bd qu’est les Chroniques de Jérusalem.

A lire donc, tout comme son blog où je scrute sa prochaine séance dédicaces à Lyon ^^

Insolite

Quand la presse papier s’inspire de la blogosphère 😉

En fait, la une ci-dessous de Exit Mag (qui a changé de formule) a un peu rappelé au narcisse que je suis, quelques billets que j’avais pu faire l’année dernière dans la rubrique Lyon à Livre Ouvert 🙂

Daddy

10 bonnes raisons de se rendre à la bibliothèque municipale en famille

1) Il y en a au moins une dans tous les arrondissements lyonnais et dans  chaque ville de la métropole

2) C’est souvent gratuit pour les – de 18 ans pour l’emprunt

giphy (3)

3) Cela permet de ne pas engorger les chambres et les bibliothèques.

4) Le printemps des petits lecteurs permet à Lyon de partager la lecture entre enfants et parents.

giphy

5) De nombreuses activités sont proposées au-delà du livre.

6)  La bibliothèque publique est un centre local pour dévorer la culture dans toute sa diversité.

giphy (4)

7) On peut rendre hommage à l’Ecole des Loisirs en visitant l’expo qui lui est consacrée pour ses 50 ans jusqu’au 22/08/2015 à la BM de la Part-Dieu.

8) Internet y est en libre accès et des ateliers sont proposés aux enfants pour appréhender les TICE.

giphy (2)

9) Quand y a rien à faire…

10) Vous serez au sec, les jours de pluie 🙂

giphy (5)

photo credit: snoozed while playing WoW again… via photopin (license)

Published inTavukoi

2 Comments

  1. Gavy Gavy

    Je ne connaissais pas le principe du monocycle électrique, j’ai été voir leur site, effectivement ça a l’air fun ! Bien envie de tester ! (même si le produit n’est hélas pas dans mes moyens)

  2. Ils étaient au salon du 2 roues le w-e dernier et je n’ai pu m’y rendre :/

Répondre à Gavy Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :