2013 fut décrétée par la FAO comme l’année du Quinoa. Cette petite graine des pays andins que l’on consomme comme du riz.

Bien lui en a pris car en seulement un an malgré une récolte exceptionnelle :

– le quinoa a fait l’objet de spéculation
– le marché américain en est friand et ce qui découle dès que ce pays s’intéresse à quelque chose et en fait une « mode »… Il veut tout pour lui…
-Fin août les Usa avaient déjà englouti 4000 tonnes soit la consommation annuelle française
– le kilo de quinoa dépasse les 12 dollars et on devrait approcher la même chose en euro bientôt en Europe…

Bref voilà ce que nous apprend, Didier Perreol, qui a redécouvert dans les années 1980 le Quinoa et la fait découvrir aux français puis au monde entier via sa société Euro-Nat.

Ce qui me chiffonne dans cette histoire, c’est que le quinoa c’est l’exemple « exemplaire » du commerce équitable et bio. Sur place, des coopératives se sont montées pour cultiver cette plante mais aussi par la vente (à prix fixes par contrat pluriannuel) des récoltes participer sur place au développement des communautés.

Cela a aussi permis de lutter contre la culture de la coca…

Et voilà que l’agriculture « financiarisée et mondialisée » y a mis son nez et sa bourse. Et on casse donc un cercle vertueux :/

En espérant que les producteurs profitent de cette manne..

Cette plante vertueuse par ses apports nutritionnels (fer, protéines…) et de surcroît sans gluten va devenir hors de portée de bourses pour le commun des consommateurs. Et dire qu’il y a dix ans, on en trouvait à quelques euros le kg :/

La solution aurait pu être du quinoa local même conventionnel car oui, il l y a un groupement d’agriculteurs qui en Anjou cultivent du Quinoa. Pour les avoir eu au téléphone pour avoir quelques renseignements sur leur Quinoa made in France, le seul a être cultivé en Europe et en France : le quinoa d’Anjou
Capture

Ils essayent depuis 5 ans de passer au bio mais la plante a besoin dans nos contrées d’intrants pour résister. Et il semblerait que le Quinoa ne s’acclimate qu’en Anjou car ils ont essayé dans d’autres régions et cela ne l’a pas fait :/

Ce qui aurait pu le faire même avec ce Quinoa conventionnel, c’est son prix au kilo aux alentours des 7€ mais toute la récolte de 2013 a déjà été achetée par des industriels…

Il y en a donc plus à vendre comme me l’a indiqué la coopérative :/

Je suis curieux de le goûter un de ces quatre, ce Quinoa à la sauce Montebourg 😉