Skip to content

Facebook, l’amour vache !

Hier, c’était la journée sans tabac mais c’était aussi plus important aux yeux de nombres d’agitateurs du web c’était le « quit facebook day » et j’en ai plus entendu parlé sur le net que celle du tabac.

Pourquoi ce site attire-t-il tant de véhémences à son encontre ?

On entend souvent ce discours, « ouais mais j’y suis mais c’est juste… », en fait avoir un profil facebook, c’est presque devenu honteux !

Facebook est devenu le nouveau satan du web !

A qui la faute ?

Aux utilisateurs, déjà, si on compare souvent facebook et autres medias sociaux à Big Brother, c’est qu’il ne faut pas tout montrer. Des photos compromettantes, des amis que l’on ne connait ni d’Eve ni d’Adam et que l’on accepte pour en avoir le plus possible, son numéro de portable, son adresse etc… Autant de choses que l’on peut régler dans les paramètres de confidentialités, pour donner l’accès à qui de droit.

Pour ma part, les paramètres de confidentialités sont à leur maximum (à ce qui me semble), seuls mes amis peuvent voir certaines choses, et mon profil facebook n’est même pas indexé sur Google, je ne diffuse pas de photos trop perso, je ne cours pas après les vrai-faux amis (90), je ne parle pas trop de mes états d’âmes trop persos ni pro.

L’utilisation de facebook comme de tout le web doit être faite de manière raisonnée, sensée et avec de la jugeote SVP ! Et je suis sûr que si avant de cliquer sur le bouton « j’aime » ou de rejoindre le groupe « pour tous ceux qui ont entendu le cri du cochon, le XX/XX/XXXX », on réfléchissait un peu, il n’y aurait pas tant de soucis que ça.

Le web dont Facebook fait partie n’est pas coupé de la réalité, il en est devenu même une partie, un enjeu politique.

Maintenant, les concepteurs de Facebook, Mark Zuckerberg en tête, ne sont pas étrangers au rejet que suscite Facebook en ce moment.

Pour un outil de communication comme Facebook, on ne peut pas dire que cela soit les meilleurs communicants. Quand Zuckerberg dit (en résume) « qu’il n’ y a plus de vie privée, que tout se sait et qu’autant tout déballer », il ne fait pas preuve de beaucoup de discernement.

Quand Facebook vous change tous les 2 du mois ses paramètres, son habillage, qu’on voit des « j’aime » fleurir de partout sur d’autres sites, on se dit que cela n’est pas fait pour faciliter l’utilisation des usagers « Facebookien« .

Cependant Facebook n’est pas la propriété des utilisateurs mais bien de ceux qui l’ont créée et financée et ils ont besoin de rentabiliser la chose surtout sur un modèle gratuit comme celui-ci.

Alors si on aime pas Facebook, on le quitte comme l’incitait le « quit facebook day » mais c’est aussi se couper de relations à qui on parlerait vraiment pas habituellement ou du cousin qui est en Norvège ^^

Alors hier, je n’ai pas arrêté Face de bouc (c’est le sweet nickname que je lui donne) mais j’aurais dû arrêter la clope 🙁

A lire aussi chez Presse-Citron sur Facebook :

Identité numérique : 10 règles simples pour contrôler son image sur internet

Quit Facebook Day : Facebook tu l’aimes ou tu le quittes. Aujourd’hui.

Confidentialité sur Facebook : scannez et corrigez facilement vos paramètres avec ReclaimPrivacy

Voir exactement les informations publiques de votre profil Facebook avec Profile Watch

Published inHumeurPatchworkPost inutile

One Comment

  1. Moi, j’ai jamais clopé, mais j’aime bien quand même Facebook !!! (comment ça ça n’a aucun rapport).

    J’y suis peu actif, mais effectivement, en ayant Facebook, je sais tout ou presque de la vie de certaines personnes 😉

    C’est un peu le magazine « Voici » sauf que les stars et les potins concernent nos amis.

Laisse un petit commentaire

%d bloggers like this: