Lyon à vélo n’est pas forcément une utopie mais pour une ville avec de multiples collines et une circulation dense, la pratique peut s’avérer être chaotique surtout dans une ville qui a été modifiée dans les années 60 par Zizi Béton pour le tout voiture (l’axe nord-sud par exemple mais on lui doit bien d’autres conneries urbanistiques).

Perso, dans mes trajets quotidiens, la pratique du vélo doit représenter 5% de mes déplacements annuels sachant que la part des déplacements en vélo à Lyon est estimé à 2.5% de la circulation totale pour 540km d’aménagement cyclable dans toute la métropole.

Il y a pourtant quelques raisons d’avoir de l’espoir, ou pas.

Le Vélo’V

Lancé en 2005, il représente quand on habite dans Lyon intra-muros (Villeurbanne compris et autres villes limitrophes) une belle alternative facile et pratique. Les 30 premières minutes gratuites ne doivent pas être étranger à son succès. Il est même devenu, je pense, un des symboles de notre ville. Je l’ai essayé sur le tard et en le combinant avec d’autres moyens de transport (tcl, marche), on peut aller rapidement d’un point A à un point B dans une bonne partie de notre agglomération et ce rapidement.

L’avantage, c’est la maîtrise de son temps de trajet, enfin, sauf si on ne trouve pas de Vélo’v dispo ou de borne pour le rendre 🙂

photo credit: µµ via photopin cc

photo credit: µµ via photopin cc

Le réseau Cyclable

Les deux cartes ci-dessous parlent d’elles-mêmes. Il y a un réseau existant certes pas unifié.
lyon
Le Grand Lyon  travaille à la création de cette unité en créant des liaisons tant nord-sud qu’est-ouest. Elles sont au nombre pour l’instant de 6.
grand lyon.
Tous les nouveaux ouvrages urbains récents comme sont pensés en mode doux. L’exemple le plus notable de ces douze derniers mois étant : le tube mode doux de la Croix-Rousse.

Après pour préparer ses déplacements cyclopédiques, on peut aussi se rendre soit sur Google Maps (qui propose d’établir son itinéraire avec l’option vélo) et plus localement avec Onlymoov’ et Geovelo.

Le tissu Associatif vélo à Lyon

De nombreuses associations font la promotion du Lyon à Vélo citons :

Le Recycleur
Pignon sur Rue
La Ville à Vélo
Lyon-Vélo

Il y a même des festivals qui entretiennent un côté festif autour du vélo à Lyon comme le Festival Roulez Jeunesse qui s’est tenu au mois de juin.

Complètement Berges s’y était rendu et vous fait un petit compte-rendu vidéo à la sauce Bergeot bien sympathique.

N’oublions pas à une autre échelle, le Lyon Free VTT.

Admirer les paysages lyonnais

Que cela soit pour un déplacement loisir, touristique ou même pro, on a l’opportunité de mieux apprécier les paysages de notre bonne cité à vélo, l’arrêt et la contemplation étant bien plus aisés à vélo qu’en engin motorisé.

J’avais à l’occasion de balades à vélo pu shooter quelques endroits bien sympathiques comme les passerelles de la Saône par exemple.

7302677372_9e2d47ed62_z

Je ne saurai que trop vous inviter à prolonger le plaisir sur les rives de Saône entre Confluence et Neuville/Saône (sur le haut), dépaysement assuré. Cela alterne sans dénivelée entre pistes cyclables et route mais les 36 kilomètres de cette balade en valent le coup de pédales.

Et pourquoi pas avec Lyon Bike Tour ?

Oui mais…

Il y a toujours les inconvénients de nos 3 collines lyonnaises, souvenez-vous du billet de Millie chez LCC. Il y a bien heureusement la solution des ficelles ou du métro C qui permettent de remonter son vélo sans effort mais sous conditionsL’arlésienne du remonte-pente de la rue terme semble aussi avoir vécu, souvenez-vous, c’était il y a déjà 5 ans…

Une solution pourrait être un VAE (vélo à assistance électrique), on en trouve à tous les prix (enfin les + puissants restent les + chers), dommage que le grand lyon est arrêté son dispositif qui subventionnait à hauteur de 25% l’achat d’un vélo électrique.

Alors bien évidemment, on trouve des vélos sans assistance à tous les prix et quoi qu’on en dise un bon vélo ne coûte quelques dizaines de pleins d’essence, on peut l’embarquer le week-end dans un TER et on l’a presque pour la vie.

La vie justement à vélo, on y tient plus qu’à tout car notre carrosserie c’est nous !

Alors il faut bien s’équiper :

– Casque
– Gilet fluorescent (qui peut faire office de bon coupe-vent)
– Sonnette pour annoncer qu’on double ou prévenir de tout danger (piéton, voiture)
– éclairages…

Alors tant que la tendance des déplacements et de l’aménagement restera dans Lyon au tout voiture, le principal danger restera pour le cycliste : l’automobile.

Et pourtant, même dans des endroits dédiés au vélo, il peut y avoir des drames, et là, j’ai une pensée pour Michel Sorine 🙁

comment-ma-vie-a-bascule-le-1er-avril-du-cote-mauvaise-blague-710x360

photo credit: Sanggi via photopin cc