Et c’est Yael Naim qui fait souffler ce vent-là. J’adore!