C’est la semaine du vélo à Lyon, ce n’est pas moi qui le dis, c’est Lyon CityCrunch qui l’a déclaré 😉

Il ne fait forcément un temps à mettre à un cycliste dehors mais pourquoi ne pas l’évoquer, ce vélo, au travers d’un cliché et d’un projet de Papa Panique lancé cette année : « Potentiel Évoqué » qui en est déjà à son n°5.

Le but est de voir ce qu’une photo évoque chez nous, les blogueurs (mais pas que).

Le cliché en question, vous avez deux heures 😉

potentiel-evoque-ptitmoino-velo

Celui-ci est signé @Ptitmoino82.

Alors que m’inspire-t-il, ce cliché ?

Le vélo est dans l’enfance, je pense, l’un des premiers moyens d’émancipation de la tutelle parentale, celui-ci nous a permis alors à nous gamins d’aller d’un point A à un point B à la fois physiquement parlant mais aussi dans nos têtes d’enfants d’alors de s’imaginer sur un fidèle destrier pour aller combattre l’ennemi avec notre bande de Hells Angels de pacotille.

J’ai cette image du vélo en tant que loisir, pédaler c’est en même temps se vider la tête, je ne le vois pas encore aujourd’hui comme un moyen de locomotion à proprement parlé mais comme un moyen d’évasion comme beaucoup de choses que je fais sans contraintes (bloguer ici par exemple).

Devenu papa à mon tour, le vélo, c’est aussi une transmission à mes enfants d’un « savoir » faire du vélo et d’un moment de partage avec mes enfants. On en fait pas assez à mon goût faute de temps et du moyen de sa mise en oeuvre par différentes contraintes : météo, sortir les machines, flemme.

Alors que c’est tellement sympa ce peloton familial qui file sur une voie verte ou une bande cyclable.

Pourtant le vélo est un élément essentiel dans choix de nos destinations estivales, les trois dernières années, on a choisi où l’on partait en fonction de la proximité immédiate d’une véloroute ou d’une voie verte avec le site de l’AF3V.

Cela nous a permis de découvrir en sécurité l’arrière pays Pays Perpignanais avec la voie verte de l’Agly, la Bourgogne du sud et sa voie verte mais aussi et surtout l’Avenue Verte Nord entre le lac du Bourget et Chambéry que nous apprécions tant.

Donc oui, ce cliché m’inspire le plaisir et la liberté que procurent le vélo non pas en solitaire comme sur cette photo mais à plusieurs, en famille 🙂

Vous pouvez aussi lire les participations sur l’interprétation perso du cliché de:

Et même, y participer dans les commentaires, pourquoi pas ! 😉