Vendredi dernier, la smala et moi, on assistait à la première représentation du cirque Medrano. Pour tout dire c’est assez récent le fait d’aller au cirque pour moi, pas trop eu l’occasion quand j’étais gone mais maintenant que j’en ai.

Alors, ne vous attendez pas à un résumé de l’ensemble des quelques trois heures du spectacle mais laissez moi vous tirez en quelques traits les points positifs et négatifs à mon goût.

Buena !

– La variété des artistes dans les différents métiers qui font le cirque (des clowns aux animaux en passant par les acrobates etc…)

– Le chapiteau et ses vrais sièges, ça change des estrades de Pinder et de ses planches pour assister de manière aisée et sans bouger le popotin toutes les trois minutes pour trouver une bonne position.

– Les artistes qui servent aussi le pop-corn 😉

et c’est tout…

Fail !

– Monsieur Loyal, ce n’est pas le fait de sa jeunesse mais l’entendre dire « stop music ou stop light » ne tient pas vraiment son rôle de lien entre les différents numéros.

– Faut dire qu’il n’est pas aidé par le gars du son et de la lumière qui fait partir la musique au mauvais moment et/ ou n’éclaire pas qui et où il faut.

– Se présenter comme un festival international de cirque pour le cirque Medrano quand tout n’est pas réglé comme un coucou suisse, je trouve ça limite prétentieux (bon c’était leur première à Lyon mais certainement pas leur première tout court).

Les prix sont aussi prétentieusement chers, je ne vois pas bien la différence entre leur Carré Or et le populaire si ce n’est que le prix double, pour une famille de 4 c’est hors de prix.

– En parlant de prix, tenez-vous bien les prix sont plus chers si vous achetez vos places sur leur site internet (en raison des frais de location)…

– Méfiez vous de leurs invitations gratuites (sauf celles du Progrès), il y a de grandes chance que vous pensiez assister au spectacle gratuitement et que vous vous retrouviez à acheter un programme à 6€ (X2). Et une invitation pour 2, c’est une invitation pour 2, ne vous pointer pas tout seul sinon c’est billet plein pot.

Je vous donne ses avis des yeux d’un adulte sur ce spectacle mais soyons francs, les gones eux en prennent plein les yeux  et ont le sourire jusqu’aux oreilles et cela n’a pas de prix.

Le spectacle vivant qu’il soit de cirque, de théâtre ou de rue est toujours un moment particulier tant pour les souvenirs d’enfance que pour le développement personnel du petit bout.