Beau me dire lyonnais si je le suis par la naissance, je suis d’origine réunionnaise par mes deux parents et quand forcément on parle du 974 à la télévision, cela m’interpelle toujours.

Le reportage qui a retenu mon attention ce jour se trouvait être sur France Ô (ex-RFO) dont le sujet traîtait d’un bureau : LE BUMIDOM.

Ce reportage qui a tout de même 2 ans évoquait comment l’état français gaulliste avait organisé via Michel Debré la venue des français d’outre-mer pour participer à l’aventure des trente glorieuses(reconstruire le pays) et surtout apaiser les tensions (chômage, pauvreté) sur ces DOM dont la population s’accroissait d’années en années (et s’accroisse toujours de nos jours).


Bumidom – Des Français venus d’Outremer par figra

A travers des témoignages des personnes qui ont vécu cet exil, cette migration, on apprend leurs joies et désillusions sur la Métropole et surtout comment ont été traîtés 160 000 concitoyens français à leur arrivée :

– Promesse de formation fallacieuse, de l’eldorado français
– Impossibilité du retour dans leur département d’outre-mer d’origine (billet coutant 20X leur salaire, apparition des congés bonifiés bien plus tard au nom de la continuité territoriale).
– Livrées à eux-même, une fois la pseudo-formation terminée
– Racisme ordinaire des zoreilles
– Pas de reconnaissance ni de l’Etat ni des DOM-TOM auprès des siens
– Entassées dans les cités-dortoirs qu’ils ont construites
– Considérées comme un étranger des deux côtés
– etc…

Cependant si en mai 1968, le BUMIDOM fut remis en cause par la révolte estudiantine et ouvrière qui y voyait un prolongement du colonialisme.

Les premiers concernés, les exilés n’en parlaient même pas à leur famille ni à leur entourage et n’avaient la possibilité de se révolter.

L’expérience pris fin avec l’arrivée de Mitterand au pouvoir et la fermeture définitive de ce bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer en 1982.

C’est un pan de l’histoire contemporaine de la France méconnue, comme l’est l’épisode des Enfants de la Creuse où des petits réunionnais ont été arrachés à leur racine pour repeupler un département métropolitain désertifié (et mortifié).

Je vous invite à voir ce reportage intitulé « BUMIDOM, DES FRANÇAIS VENUS D’OUTRE-MER » (diffusé à l’origine dans Infrarouge).

Et si vous avez aussi des témoignages surtout sur cet Exil, n’hésitez pas à dépasser les 140 caractères dans les commentaires… Je vais aussi essayer d’en savoir plus dans ma famille car c’est une chose jamais évoquée…et pourtant !

photo credit: aprilsaur via photopin cc