La vogue des marrons, institution lyonnaise plus que centenaire, est installée jusqu’au 14 novembre sur le plateau de la Croix-Rousse.

7 semaines durant lesquelles, petits et grands lyonnais peuvent profiter des attractions que nous apportent les forains.

Bon je pense que si les forains s’étaient installés pour 9 semaines 1/2, on aurait trop rien dit. Mais là, c’est Dominique Bollet qui tire le signal d’alarme. C’est qui ce Bollet, bah c’est tout simplement le maire du quatrième arrondissement, pour qui la vogue n’a plus trop sa place dans la configuration actuelle et sur une telle durée (plainte des riverains, forains installés sans autorisations).

Son interview est à lire sur le site de lyonmag.com

Moi j’aimerais juste revenir sur un ou deux points sur cette vogue qui ravit deux fois par semaine mes gones.

Pour la petite histoire, les vogues lyonnaises se déroulaient jadis de Pâques à Toussaint, on repassera sur la durée à notre époque donc. Je ne vais pas vous chanter la chanson de Francis « C’était mieux avant » mais on vit dans une époque où tout fout le camp. Cette vogue de la Croix-Rousse, je suis sûr qu’il y a vingt ans où la Croix-Rousse n’était pas un quartier à la mode, tout le monde s’en contrefichait de sa durée et de son empiétement sur le domaine public.

Mais voilà en vingt ans la gentrification de la Croix-Rousse est passée par là et messieurs/dames les bobos ne supportent plus de ne pas pouvoir garder leur mini et autre 4X4 sur le boulevard. Ils avaient déjà réussi à avoir la peau de sa durée nocturne sachant que même la sonorisation des manèges n’est autorisée uniquement que les mercredis, samedis et dimanches de 16 à 19h.

Je comprends bien que les riverains aient besoin de dormir c’est tout à fait normal mais d’avoir choisi la Croix-Rousse, c’est un peu qu’on aime son côté village où on la quitte. Que serait la Guill’ sans sa cour des miracles en l’occurrence la « Place du Pont » ?

Enfin bref, la vogue c’est un peu dans l’ADN de la Croix-Rousse, pour son empiétement sur le domaine public, on aurait pu aussi y penser quand on a fait l’esplanade du gros caillou pour pouvoir y installer des manèges.

Alors une autre question se pose, s’il l’on réduit la durée de la vogue en la divisant par 2, attirera-t-elle autant de forains qu’actuellement (~70) ? Et par conséquence attirera-t-elle autant de badauds ? C’est peut-être de la mauvaise foi mais je me demande si on ne veut pas réduire la durée de la vogue pour décourager à la fois les forains et les visiteurs pour tout simplement la supprimer.

On critique aussi que la circulation serait rendue difficile par le flot de piétons mais à ce que j’ai pu voir, beaucoup de blocs de bétons ont été installés par l’organisation pour fluidifier les déplacements des piétions qui n’empiètent ainsi pas sur la route comme les autres années ce qui était surtout sources de dangers pour la marmaille.

Non moi la seule critique que je ferais sur cette vogue, c’est le prix de certaines attractions comme la pêche aux canards à 3€50, le forain vous répondra que le petit est sûr de repartir avec un jouet oui mais made in china et surtout de piètre qualité qui se déglinguera trois secondes après.

Pour terminer, j’en appelle à M. le maire M. Collomb, ne faites pas de notre ville et plus particulièrement de la Croix-Rousse un quartier aseptisé avec des murs blancs, sans odeurs de marrons, de churros et sans mini-chaos. Car une ville qui ne vit plus est une ville qui se meurt. A moins que la ville de Lyon ne soit transformée en musée dirigée par des cols blancs des HCL ?