Hollywood va-t-il tuer Tintin ?

Oulah vaste question et je me permets de la poser en n’ayant même pas vu le film de Spielberg ! L’adaptation des célèbres aventures de notre cher reporter du petit vingtième était attendue depuis 30 ans et la mort de Georges Rémi aka Hergé et l’affaire était entendue entre lui et Spielberg depuis 1983.

Ce même Hergé qui avait écrit à Walt Disney pour lui demander dans les années 1940, pour faire connaitre et adapter aux Etats-Unis le jeune rouquin affublé de son chien couleur neige (le famous Snowy). Cependant cette demande était restée lettre morte.

Des adaptations de Tintin, il y en a eu entre les dessins animés reproduisant fidèlement les cases des bandes dessinées avec notamment la transposition faite par Nelvlana et France Télévisions dans le début des années 1990 ou des films avec des vrais acteurs comme Tintin et les oranges bleues où c’était certes une aventure inédite de Tintin ou encore le superbe Tintin et le lac aux requins mais la base de l’univers de Tintin était respectée à la lettre.

Alors le cite cinéphile Vodkaster se posait la question VF ou VO pour voir ce film tant attendu. Pour ma part, je poserai la question Spielberg et Jackson avait-il le droit de prendre tant de largesse américaine avec un scénario qui était déjà écrit par les 24 titres qui composent les aventures de Tintin ?

Pour être franc, je n’ai recomposé les éléments du puzzle critique que très récemment en lisant les critiques des personnes ayant vu le film de Spielberg mais aussi en jouant naïvement au jeu issu du film (toujours pas vu je vous l’accorde) et aussi à l’aspect physique du héros de mon enfance (un nez et des narines… et un énorme Tarin pour le chevalier des mers Haddock)  et de tant de millions de personne à travers le monde (sauf aux U.S.A où les albums ne sont vendus qu’à des centaines de milliers VS plusieurs centaines de millions rien qu’en France depuis ses débuts en 1929).

Non, je ne fais pas dans l’anti-américanisme culturel primaire, je ne pense pas que notre Europe culturelle aurait été supérieure dans une adaptation peplumesque que nous ont sorti nos amis de chez l’oncle Sam. Je sais que les Studios Hergé ont un droit de regard exclusif sur tout ce qui touche de près et de loin à Tintin et à tous ses compagnons.

Je pointerai quand même du doigt certains points :

– La chronologie des albums chamboulée (ex : Tintin rencontre Haddock dans le crabe aux pinces d’or)

– On n’était pas habitué à voir Tintin en véritable objet marketing (Pub pour Peugeot, Carrefour etc…), la prochaine fois, on lui floque des stickers sur le polo.

– La ligne claire effacée

–  La langue maternelle de Tintin est le français

– Toujours concernant le marchandisage  autour du film (en France) avoir fait appel à TF1 Entreprises et non à France Télévisions…

– Faire de Tintin, un super héros américain, il ne manquerait plus qu’une histoire d’amour avec un autre personnage qu’il soit masculin ou féminin

Alors ce dimanche quand je m’en irais voir des aventures inspirées de Tintin avec un brin de nostalgie de mes lectures enfantines dont je trouve le film si éloignée. Spielberg aussi a baigné mon enfance entre E.T ou Jurassic Park, il est un merveilleux conteur mais pas le plus fidèle des adaptateurs. 

Dans ce non-officiel générique, voilà un style qui aurait pu être adopté pour adapté la bande-dessinée.

Allez bonne séance ^^

1 Comment

  1. Hollywood va-t-il tuer Tintin ? Hélas, oui, je pense.

Laisse un petit commentaire