Gamebuino, une console à portée de main !

Il y a quelques semaines, j’avais réalisé l’interview audio de Aurélien Rodot, élève-ingénieur qui a créé un petit objet : la Gamebuino.

Cette petite console qui fleure bon le rétro-gaming a suscité pas mal d’engouement sur le web.

Il nous en parle dans la suite du billet 🙂

Est ce que tu pourrais te présenter ?

Je suis étudiant en 5 ème année d’école d’ingénieurs en génie mécanique, je fais également un master de bio ingénierie et je travaille en parallèle dans une entreprise ou je m’occupe de robotique.

Je viens juste de monter ma boite Gamebuino.

Comment t’es venu l’idée de la GameBuino ?

Il y a un an 1/2, j’ai bricolé sur un week-end sur ce projet parmi tant d’autres. C’était une petite console « vite fait » avec Arduino et un accéléromètre.

J’ai mis une vidéo en ligne qui a intéressé pas mal de gens, republiée sur 2/3 sites.

Il semblait y avoir un intérêt pour le projet.

Et je me suis dit que cela pourrait être intéressant de mettre cela au propre pour pouvoir partager dessus et avoir une base commune d’échanges.

Arduino c’est le même principe que Rasperry-Pi ?

Il s’agit de microcontrôleurs et non d’ordinateurs, donc moins puissants. Je n’ai pas énormément besoin de puissance de calculs pour mes projets.

La Gamebuino est basée sur un Arduino, d’où le nom !

Quelles sont les caractéristiques techniques de la Gamebuino ?

C’est un affichage monochrome de 84 pixels par 48 pixels, exactement ce que l’on retrouvait comme affichage sur les Nokia 3310 (y a même des répliques du Snake qui ont été faites pour le Gamebuino).

Pour la puissance, le processeur c’est l’Atmega328, une puce qui est utilisée dans les Arduino qui tourne à 16 Mhz en 8 bits avec 2ko de ram.

Donc, c’est sûr on va ne pas faire de jeux photo réalistes avec 😀

Cependant c’est super accessible et la programmation de ce microcontrôleur est hyper simple.

On peut de plus interfacer l’Arduino avec des systèmes électroniques extérieurs. Cela peut servir d’interface de commande pour un autre système : pupitre pour une imprimante 3D, transformer le microcontrôleur en station météo…

Ce n’est pas uniquement pour le jeu !

A quels jeux peut-on jouer sur la Gamebuino et comment ?

Pour ma part, j’avais fait un jeu de démo et quelques exemples commentés. Depuis, la communauté Gamebuino a créé une trentaine de jeux et ce nombre continue de croître. On peut voir l’évolution sur le forum avec pleins de choses qui semblent avoir un beau potentiel.

La puce n’a certes pas beaucoup de mémoire mais une carte sd est insérée à la Gamebuino. Il peut y avoir une infinité de jeux sur la carte sd. La puce s’auto-programme toute seule avec les jeux qu’elle va aller chercher sur la carte sd et ça c’est nouveau car on ne trouvait pas cela sur Arduino auparavant.


T’es joueur toi-même ?

Alors je n’ai jamais eu de console pour ma part, j’ai toujours joué sur PC. Je joue depuis que je suis tout petit, mes parents avaient un Atari ST, j’ai commencé là-dessus bien avant de savoir lire 🙂

La Gamebuino évoque bien le rétogaming, c’est quelque chose qui te parle ?

Alors pas vraiment, je suis plus adepte de l’univers des jeux indépendants que l’on peut notamment retrouver des plateformes comme Steam comme Super Meat Boy, Portal etc…

Un jeu vidéo de chevet ?

Pas trop par manque de temps en ce moment mais j’avais beaucoup aimé Anti Chamber, un truc qui te retourne le cerveau 🙂

Pour en revenir à la Gamebuino, comment est-elle fabriquée ?

Je commande des circuits imprimés avec une partie des composants qui sont déjà montés. Pour ma part, j’ajoute l’écran, la batterie, le haut-parleur, je formate la carte micro sd pour la précharger en jeux, je programme la Gamebuino.

Le tout est assemblé dans son boîtier transparent.

J’ai pas mal optimisé le process et une Gamebuino me prend entre 15 et 30 minutes.

Reste plus que l’expédition à faire.

Combien coûte-t-elle ?

35€.

Ce prix se justifie par l’utilisation de composants de qualité ayant eu quelques soucis notamment avec les écrans qui n’étaient pas très fiables au départ.

La Gamebuino est faite pour durer dans le temps !

Pour Noël, la GameBuino était déjà sold-out ?

J’avais laissé les ventes ouvertes et j’en ai vendu 300 en l’espace d’un mois. J’ai recommandé un millier de pièces (à la mi-novembre). Il va certainement me falloir en recommander avant d’avoir assemblé vu le buzz qui s’est fait autour de la GameBuino !

Cela se vend bien 🙂

Sur Indiegogo, t’as fait une campagne de financement participatif, t’es étonné de l’engouement financier que tu as suscité (+de 1000%) ?

C’était étonnant et pas décevant !

Cet argent a été utilisé pour commander les pièces et réaliser les 1000  Gamebuino commandées. Le but n’était pas lucratif mais vraiment de s’autofinancer.

Cet engouement m’a permis de commander les stocks et ainsi d’ouvrir la boutique en ligne sereinement.

Du coup la suite pour Gamebuino, c’est ?

Je me suis monté en auto-entrpreneur pour Gamebuino. Je vais ensuite finir les études avec un stage. Je pensais continuer dans l’idéal sur un doctorat à mi-temps et continuer sur la Gamebuino en parallèle.

Je ne peux hélas y passer autant de temps que je voudrais.

Je pense pouvoir y apporter beaucoup plus de maturité au projet avec plus de temps comme :

– rajouter des modules d’extension

– améliorer la documentation

– répondre plus à des sollicitations extérieures (conférences etc.).

Pour suivre l’aventure Gamebuino (et en commander une), n’hésitez pas à vous rendre sur le site Gamebuino et à liker la page FB.

Merci encore à Aurélien du temps qu’il m’a consacré.

1 Comment

  1. Voilà maintenant j’en veux une.

Laisse un petit commentaire