Décence, Sagesse, Karma

Alors une semaine après, on s’est un peu calmé avec DSK ?

A voir la une des journaux et des TL, il semble que oui…

La décence n’aurait-elle pas voulu que l’affaire DSK soit certainement traitée par les médias d’une autre manière ? A mon goût, si, à la fois pour le présumé innocent et pour la présumée victime.

Sérieusement, on a vécu un suivi médiatique hors-norme pour une affaire qui ne l’est pas. Bien sûr, comme le disait Zizi the kid, une actualité en chasse une autre.

Mais à quand une émission, un journal qui suit une actualité sur le fond sans tomber dans le sensationnel et qui revient dessus dans le temps avec du recul et de l’analyse ?

Certes, il s’agissait du patron du FMI et qui était un hypothétique candidat à la candidature pour les primaires socialistes qui désigneront un candidat susceptible de se présenter à la présidentielle.

Cependant peut-on décemment mettre cela en avant dans l’affaire qui se trame ? Ne s’agit-il pas plutôt d’un citoyen français lambda justiciable qui a peut-être commis une horreur ? Fait-on tout un ramdam quand un autre français est accusé de la sorte ?

La décence et la loi française sur la présomption d’innocence aurait aussi voulu que l’on ne montre pas des images d’un homme acculé. Et M. Debré n’a aucune décence ni aucune morale politique quand il traite DSK de « délinquant sexuel », c’est tout simplement du pugilat .

On voit aussi que la sagesse qu’est censée représenter notre classe politique n’existe pas… Est-il sage pour un n°2 du PS de demander au président français de faire sortir DSK de prison ? M. Chevènement est-il dans son rôle de sage quand il évoque une absurde nouvelle affaire Dreyfus ? La sagesse n’aurait-elle pas voulu que l’on n’entende pas de la bouche d’amis socialistes de DSK des propos tels que « ça ne ressemble pas à Dominique ! » ? Est-il sage de la part d’un politique de dire on se ne sait qui est la victime dans l’affaire ? Tout comme

Il en ressort pour moi de cette affaire de mauvaises ondes envoyées par, à la fois les médias et une partie de notre classe politique. Un bad Karma où la vie de certains vaut plus que celle des autres. On n’a pas hésité par exemple dans l’affaire Outreau à jeter des innocents en pâture parce qu’ils n’étaient que des citoyens de de deuxième ordre.

Pourtant là, avec l’affaire DSK, on crie au complot et nous n’avons ni la décence ni la sagesse d’attendre que la justice rende son verdict car cette justice américaine n’est pas la notre et que nous croyons que la notre est meilleure… A croire que la conception de la vie humaine comme maillon d’une chaîne de vies n’est pas la bonne de l’autre côté de l’Atlantique et que seul notre Karma prévaut…

2 Comments

  1. Je n’ai pas réagi à cette actu mais j’ai eu envie toute la semaine de répéter : « Laissez la police faire son travail, dès que nous aurons de plus amples informations, soyez assurés que vous serez les premiers informés »

    Bien sûr qu’il peut y avoir (et il y a déjà eu) des répercussions énormes dans la course à la présidentielle, mais je regrette tellement que les journalistes aient pu être voyeuristes à ce point là. Ils ont fourni le type d’ « infos » qu’attendait un certain public, mais certainement pas le type d’info correspondant à l’idée que je me fais d’un journalisme intègre et consciencieux!

    (aaaaah, ça va mieux en le disant! :D)

  2. Merci de ton commentaire 😀

    Ce que je n’ai pas osé dire dans ce billet c’est un truc, pourquoi ne pas interdire tout évocation d’une affaire judiciaire tant que celle-ci n’est pas bouclée ? Pas question d’une censure mais le secret de l’instruction n’est-il pas un des fondements de notre justice ? La justice est-elle assez sereine et impartiale pour ne pas être influencée par des tiers comme les actualités.

    Après tout derrière la justice, il y a des femmes et des hommes et personne n’est parfait…

    Bon ça se passe aux U.S.A. mais quand même, laissons la justice faire son job quelle soit française, américaine ou martienne 😀

Laisse un petit commentaire