Dans le cadre des prochaines élections régionales qui réuniront bientôt nos deux régions, j’ai eu l’idée de faire des portraits de blogueurs auvergnats pour que la réunion de nos territoires se passe à la fois physiquement et numériquement 🙂

On commence avec une blogueuse du Puy de Dôme : Escout Moi Voir, le webzine du Livradois-Forez qui blogue depuis Thiers.

Pouvez-vous présenter ?

Le webzine n’étant, pour l’instant, qu’une « activité dé loisirs », je ne souhaite pas me présenter davantage ni diffuser ma photo. Je peux juste vous dire que je suis une femme !

Je vis dans un « pays » où l’espace est comme perdu. C’est un bel endroit, une terre sublime, belle à damner un saint, avec ses gens, ses rivières, ses chemins, ses fleurs, ses bêtes, ses vents, ses parfums, son jour, sa nuit… C’est pour moi, comme un coin de paradis si tant est que l’on veuille bien le regarder avec l’humilité de celui qui sait prendre les gens et les lieux pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’on voudrait qu’ils soient. 

Pourquoi bloguez-vous et depuis combien de temps ?

Je blogue depuis 2007

Mon site est un lieu de promenade, un dédale ponctué de rubriques où l’on peut rencontrer des couteliers, des amateurs de littérature, des photographes, des gastronomes, des entrepreneurs… des gens, de vrais gens. Mon unique but est de faire connaître cette poussière d’étoile qu’est mon petit pays, ce raccourci d’humanité comme il en existe tant sur notre terre… bleue comme une orange !

J’ai essayé de faire simple, ludique et agréable à regarder. J’ai voulu montrer par écran interposé un territoire vivant : ce qui s’y passe, s’y dit, s’y fait sans non plus tomber dans un nombrilisme sclérosant et passéiste. Je voyage moi aussi sur la toile et si quelque chose me plaît, je pense que cela peut plaire à d’autres ! Je veux partager et faire partager. C’est là ma seule ambition…. ma passion et mon plaisir ! Et puis il y a des choses à dire…

Pour vous, la réunion de nos deux régions est-elle une chance ou un frein ?

Je ne souhaite pas défendre mon opinion, mais je peux vous la donner.  La question n’est pas là.  Ce qui intéresse les gens et ce qui devrait permettre de faire tourner notre économie, c’est « vivre au pays ».

Pas de maillage sans territoire vivant…

Un(e) chose/lieu à conseiller aux futurs cousins Rhône-Alpins à faire aboslument en Auvergne ?

Venir à Thiers !

Elle a été récemment écorchée, maladroitement certainement (manque d’intérêt dans le sujet ?) par RTL.

Cette ville est un témoignage vivant du passé, avec des gens qui se battent pour continuer de produire de beaux couteaux, et, de plus, pas seulement dans la coutellerie d’art, qui a aussi le mérite d’exister.

L’article comporte cependant un certain nombre de vérités, que les Thiernois auraient moins de mal à entendre si le journaliste avait parlé de ce qui est vivant.

Cette polémique va même au delà du Livradois-Forez ! 

Dans cette histoire, ce ne sont pas tant les propos du Nosferatu de l’Economie, spécialiste des courbes et autres entrelacs qui ont fait de lui un vulgarisateur de la pensée libéro-libérale et pleine de bon sens, qui comptent !

Ce qui serait intéressant, c’est de savoir qui lui a servi de guide lors de sa visite à Thiers !

Merci à la tenancière de Escout Moi Voir ! d’avoir répondu à mes questions et je vous invite à aller visiter son site bien évidemment, à devenir fan de sa page FB.

Pour l’anecdote, celle-ci m’a avoué : « Ravie d’être « trouvée » par un lyonnais, ville que j’affectionne, et dans laquelle j’essaie de me rendre une fois par an pour une journée shopping + gastronomie voir nuitée !« .