Remember your professeurs!

Je lance un fil, ouais comme ça. Vous souvenez-vous de vos profs de primaire, collège et de lycée?

A un moment où le corps professoral est de plus en plus attaqué. Je lance donc ce fil où le petit jeu consiste à se rappeler une anecdote concernant vos profs depuis votre CP jusqu’en Terminale (ou + ou – loin si vous voulez).

Le but n’est pas d’être méchant mais de se rappeler des détails marrants ou complètement hallucinant sans jamais tomber dans le lynchage.

On va donc commencer par le commencement.

En CP avec la maitresse, c’était soit le placard ou les bons points (pas de milieu entre)

En CE1, l’une des appréciations qui revenaient le plus dans mon carnet de la plume de mon institutrice était « enfant de fin d’année, manque de maturité ».

En CE2, on s’est toujours demandé à quoi servait et où se trouvait le K-WAY marqué sur l’AX de notre instit.

En CM1, nous avons eu une compétition d’athlétisme, je n’avais pas trouvé mieux que de m’enfermer chez moi ce jour-là. Et bah, lors de cette réunion d’athlétisme, mon instit se ramassa un poids sur le coin de la tête (c’était un accident et je ne n’étais pas là je précise encore)

En CM2, notre instit comme il aimait nous le rappeler était né la même année que Johnny et sa fille le jour Armstrong (à l’eau claire) posa le pied sur la lune.

En 6eme, la prof d’histoire-géo avait un sérieux problème avec ses brides.

En 5eme en tant que remplaçante de notre prof de français, nous avions eu le droit à un membre de la famille Adams mais toute de vert vêtue.

La 4eme ne fut pas une année brillante sur le plan de la scolarité mais notre prof de latin, un peu dur de la feuille n’entendait jamais la sonnerie. Nous nous amusions donc à lui avancer sa montre et lui pensait quand on gueulait « ça sonne! » que c’était l’heure; alors qu’il n’était que 165h45 et non 17h00. Le plus marrant était quand il croisait un pion ou le CPE et qu’on lui demandait pourquoi il n’était pas en cours.

La prof d’anglais de 3eme ne jurait que par Iron Maiden et la prof d’histoire que par Trotsky.

La seconde et le prof de Physiques complètement dépassé par des néo-lycéens et qui ne se rendait pas compte au moment des tests que le cahier de cours n’était jamais vraiment très loin de nos yeux. Ce qui stoppa ma carrière scientifique.

Ce qui m’orienta en 1ere Littéraire où mon prof de lettres me mettait tout de même un 14 sur un résumé fait avec un Profil avec l’annotation suivante à côté de la note « voir Profil ».

La terminale et ses huit heures de philo hebdomadaires et surtout ma prof de Latin et surtout de théâtre avec qui en impro on pouvait parler de « Zamal ». Cette impro fut hallucinante car je me demande si elle avait pas sur elle du « Zamal ».

Allez qui continue la chaine? Qyrool, Phil Horacio, Romain?

Remeber your professeurs

4 Comments

  1. comme vous avez pu remarquer je n’ai jamais redoublé lol
    🙂

  2. Arrrgh…
    C’est hardos comme chaine… ca demande un peu trop de mémoire pour un lundi matin …
    Bon quand j’aurais fini de bosser sur mon nouveau theme, que j’aurais réaliser des bannières pour un certain monsieur et que j’aurais un peu moins de boulot à mon vrai taf… je repondrais 😉

  3. C’est chaud !! 🙂 En plus j’ai jamais aimé l’école, ceux sont plutôt des années que je me suis forcé d’oublié !! ;-p

  4. Qyrool===> je peux te payer en noix de caju pour la bannière?
    Phil====>punaise si je te disais le métier de ma chère et tendre tu voudras plus me parler 🙂

Laisse un petit commentaire