Liker, est-ce adhérer ?

La sérendipité aidant, il peut arriver d’un lien à un autre d’avoir une idée de sujet de billets. Il ne sera pas très long mais me pose pas mal de questions depuis tout à l’heure.

Est-ce que liker une page FB, c’est aimer ou adhérer à certaines idées/opinions politiques, morales ou religieuses ?

Bien évidemment, il existe une étude qui vous dira que l’engagement par le like n’est pas une forme d’adhésion, une autre deux heures plus tard la contredira etc…

Je parle en tant que citoyen lambda qui s’intéresse à la vie de sa cité (au sens propre du terme) qui voit des pages se créer et récolter des centaines de milliers de likes pour des bijoutiers assassins (qui se sont certes défendus parce qu’attaqués…).

On comprend aussi que le premier parti de France sur Facebook n’est pas celui que l’on pensait…

FN

Avec 117 000 fans, le Front National est donc le premier parti de France sur FB…

Alors oui, cela va vous sembler politiquement correct, mais ça fait peur…

Même si l’engagement de la personne n’a été qu’un petit clic,  d’un certain côté, cela  les cautionne et les légitime.

Car le bouton Facebook, ce n’est pas un bouton « suivre » comme sur Twitter, c’est un bouton « J’aime » et  ce n’est pas la même démarche intellectuellement parlant.

Même si le résultat informatique est le même : recevoir l’info frontiste.

Et on voit quand même, les autres partis prendre une belle claque virtuelle :

PS

ump

eelv

udi

modem

Etc…

Alors bien évidemment, pour bien établir les forces en présence, il faudrait aussi ajouter les pages Facebook de personnalités politiques de ces dits partis (Mini-Monsieur cumule 880K fans sur FB, la Fille le Stylo 220K etc…) .

Mais ne nous voilons pas la face (quoique), le premier parti de France sur Facebook (statistiquement parlant) , c’est le Front National !

2 Comments

  1. Tout l’enjeu réside dans la qualification de ce que valent ces « like », ou, autrement dit, quelle proportion se transformeront en bulletins de vote. Compte tenu du caractère récent du phénomène, les études en la matière ont encore embryonnaires, mais Gunthert avait sorti un papier intéressant à ce sujet à l’époque de l’affaire du bijoutier de Nice : http://culturevisuelle.org/icones/2793

Laisse un petit commentaire