Vous savez comme il est difficile d’obtenir son permis de conduire et quel coût cela engendre ! Et bien d’un seul coup, vous pouvez presque tout perdre, surtout avec un permis à 6 points. Je circulais en centre-ville, plus exactement rue de la bourse et je prends la rue qui se présente à droite, quelle erreur, je venais de prendre un sens interdit… Chanceux comme je suis, il y avait un bel esthète, un policier municipal de la ville de Lyon. Je vous le dis franchement, le sens interdit, je ne l’ai pas vu, je cherchais mon chemin et je n’ai pas parcouru plus de 25 mètres en sens interdit. Je ne discute pas l’infraction, je suis bon d’une amende de 90 € et d’un retrait de 4 points mais là où je ne suis pas d’accord c’est l’impossibilité de discuter avec cet officier de police judiciaire adjoint (comme les adjoints de sécurité dans la police nationale…), enfin je veux dire ce policier municipal.
Je ne trouve pas normal qu’il ne m’ait pas renseigné mieux sur tout ce qui découlait de cette amende. Car en plus des 4 points (ce qui veut dire plus que deux points sur mon permis de conduire) pour un permis probatoire c’est un stage de sensibilisation à la sécurité routière que je vais devoir effectuer (ce qui signifie deux jours de boulots perdus…) et ça je ne l’ai pas appris de sa bouche mais en allant sur le net. A chaque fois que je suis tombé sur un contrôle de la police nationale ou de la gendarmerie, il y a toujours eu un échange qui ne se limitait pas à “Voila pour ta gueule, 90€”, cela toujours été le contraire. J’ai toujours eu un respect vis à vis de l’autorité policière et pour moi les représentants de ça, cela a toujours été la police nationale et la gendarmerie… pas la police municipale. Et ce manque de communication de la part de mon bel esthète a renforcé la vision que j’ai toujours eue de la police municipale, à quoi sert-elle?

Selon les textes officiels la police municipale a ces prérogatives :

La police municipale, organe municipal, est compétente pour :

* la sécurité, la sûreté, la salubrité et la tranquillité publique (L2212-5 du code général des collectivités territoriales)
* la bonne application des arrêtés municipaux.
* le relevé des infractions au stationnement ainsi que celle au code de la route.
* le dépistage de l’alcoolémie sur les infractions prévues au code de la route
* le relevé d’identité (78-6 du code de procédure pénale) en cas d’infractions
* l’aide sous toutes ses formes envers les administrés de la commune.
* la surveillance et la régulation si nécessaire de la circulation routière.
Source wikipedia

Mis à part l’application des arrêtés municipaux, les autres compétences sont pour moi un devoir régalien de l’état que la police nationale et la gendarmerie effectuent déjà.
Toutes les villes ne possèdent pas de police municipale, mais toutes les villes ont au moins un commissariat ou une gendarmerie, c’est obligatoire. La police municipale ne tient sa légitimité que du Maire qui est officier de police judiciaire. Mais moi ce que je reproche à mon bel Appolon, c’est un manque de communication réel… Son collègue m’a aussi bien fait rire (un rire jaune) “Vous ferez un stage de récupération de point M’sieur!”, petite question M. l’agent après coup : “Tu casses ton livret A pour me le payer???”. Un stage coûte aux alentours des 230€
Ce billet est certes rempli d’amertumes mais il ne remet nullement en cause l’autorité de police qui doit exister surtout en ce moment.
ouin
En plus je risque une suspension de permis!!!!