logo

Le 10 janvier une bombe éclatait à la Keynote du pdg de Free, Xavier Niel nous lâchait ça :

Bien évidemment, mon opérateur (j’ai suivi que cette actu côté opérateur), la société française du radiotéléphone dégainait une offre.

Bien évidemment, la réponse parait correcte avec des offres avec des sms/mms illimités pour la formule à 9€90 (en sachant quand même que les sms ne coûtent presque rien à l’opérateur) mais une offre internet bien en dessous de ce que propose le nouvel entrant. Mais là où le bas blesse, c’est que cette offre sans engagement n’est destinée qu’aux nouveaux abonnés SFR…
Si vous êtes abonné chez SFR, il faut résilier chez SFR.
Le serpent qui se mord la queue, voilà l’effet que cela me fait !

Surtout que pour les abonnés, voilà l’offre la plus complète que la société française du radiotéléphone propose quand on est abonné actuellement :

Alors je ne fais pas un comparatif qui a déjà été fait mille fois depuis mais pour évoquer une relation commerciale qui se détériore de jours en jours avec cet opérateur chez qui je suis depuis 8 ans.

Rappels des faits me concernant :

– Réception d’appels non sollicités (depuis début janvier) de la part de sfr (il y a une option pour stopper cela).
– Lors de ces appels, interlocuteurs ne connaissant rien à mon dossier (dates de renouvellement, durée d’engagement, facturation).
– Interlocuteurs me faisant la morale sur la consommation téléphonique (ces derniers mois) de madame, il s’avérera que les informations étaient fausses.
– Proposition commerciale complètement à côté de la plaque avec une 3e ligne mobile inutile à 10€ par mois (par deux fois et pas lors du même harcèlement téléphonique).

Alors après avoir avalé ces différentes couleuvres téléphoniques, je pris le temps d’appeler le service client de mon propre chef.

Mon but n’était pas forcément de demander une ristourne ou un geste commercial mais d’avoir une réponse commerciale claire et intelligente aux faits que je viens de relater.

Et après quelques appels, je n’ai toujours pas eu d’appel de la part de SFR pour le suivi que toute entreprise commerciale doit en quelque sorte à son client. En quelques mots : connaître et renseigner son client (un petit peu).

La seule réponse, je l’ai eu sur Twitter, voyez donc !

Mutisme ou “autisme” de la part de SFR, je commence vraiment à me poser la question !

Et comme maintenant on est FREE, j’ai décidé (en appelant une nouvelle fois) de prendre les devants en demandant le montant de mes frais de résiliation et la comédie a continué.

Le monsieur SFR à l’autre bout de la planète du fil m’expliqua alors qu’à partir du 2 février de nouvelles offres allaient être réservées au double client (triple play et mobile).

Celle-là :
.

Et comme l’offre ne m’intéressait pas, mon interlocuteur de me répliquer “mais cette offre ne vous intéresse pas ?!” alors que je venais de lui faire le calcul du différentiel en un an avec box+mobile chez ceux qui sont libres de ne plus se faire pigeonner.

Sans parler du fait que cette offre est réservée aux abonnés à qu’ils restent moins d’un an de contrat et qu’au moment de mon appel, il me restait 360 jours d’engagement (ce qui fait pas- d’un an pour le téléopérateur).

Là, je ne vais pas résilier que pour la différence de prix mais par un ras-le-bolet d’une incompréhension que je doute volontaire de la part de SFR.

Tout cela pour laisser le client dans le flou.

Et je ne vous évoquerai pas le cas de ma demande refusée de désimlockage de mon mobile acheté en ligne chez sfr (que je possède depuis plus de 3 mois et j’ai fourni le bon IMEI) et dont celui-ci n’arrive pas à retrouver trace alors qu’il apparaît sur mon interface de gestion chez eux.

Le dicton c’est “Pigeon un jour, pigeon toujours !”, vous croyez, vous ?

Crédit photo d’illustration.

{lang: 'fr'}
This site employs the Ravatars plugin.