Ce lundi, j’ai eu la chance, moi le non-apple-addict de tester l’IPAD chez Altics (que je remercie au passage). Les 150 béta-testeurs étaient filmés et Altics en a fait un résumé de 5 minutes en vidéo que voici. La synthèse de l’étude sera en téléchargement gratuit sur leur site à partir du 12 mai.

Pour ma part (bah oui on m’entend dans la vidéo ni on voit Tinini, mon petit gars de 2 ans appuyer sans arrêt sur le bouton physique back), au premier coup d’oeil, l’Ipad m’a fait pensé un énorme cadre photo numérique, un peu austère tout comme son boitier d’emballage tout blanc. Je peux vous suggérer une idée les Messieurs de Apple, un boitier bien green en carton recyclé avec impressions imprim’vert avec un joli design, c’est pas ça qui augmentera le coût de revient, hein ?!

Je ne sais pas s’ils vont décliner en plusieurs couleurs mais ce gris, c’est pas ma tasse de thé.

La prise en main de l’Ipad, on sent qu’il y a de la technologie vu son poids ressenti presque supérieur (bon c’est 680 grammes qui disent sur le site d’Apple) à celui de mon EEEpc. Voilà, la première impression que je me suis dite en le prenant, « faut pas que je le fasse tomber ! ».

Bon après l’Ipad que j’ai testé (y en avait deux), il n’avait pas beaucoup d’applications, j’ai aimé la qualité de l’image (ce qui nous ramène au cadre photo), le multitouch qui permet de zoomer avec les deux doigts (je suis pas habitué a ça avec mon Samsung player star) et tout et tout. Mais désolé de le dire je n’ai pas été bluffé.

Je n’ai pas trop eu en main avant le test de l’Ipad, ni d’Iphone ni de Ipod mais ce qui m’embête avec le « tout-Apple » qu’on nous concocte, c’est ce système non-ouvert où tout doit passer par l’applestore. La preuve de cette non-ouverture c’est aucune connexion usb et d’autres choses.

Je m’explique, par exemple pour les livres numériques qui coûtent entre 9 et 11 euros à ce qui me semble, pourquoi ne pas permettre la location de livres ? Les grosses bibliothèques municipales ou la bibliothèque nationale pourraient par exemple ouvrir un « store » sur leur site internet qui permettraient le prêt de livres numériques qu’elles auraient numérisés via une application approuvée (encore une fois !) par l’applestore avec sa carte de bibliothèque, non ? Mais je suis un idéaliste par forcément un mercantiliste 😉

C‘est une idée bête comme une autre mais je trouve qu’Apple ne va pas dans la direction que semble prendre depuis quelque temps le monde numérique déjà du partage, de plus de « sociable », plus équitable. Certes avec l’application dames ou aux échecs tu pourras jouer avec ton prochain et d’autres certainement mais l’IPAD reste un objet uni-personnel.

Enfin bon ce n’est que mon impression et vous n’êtes pas obligé de me croire ;). Par contre vous pouvez-croire Eric de Presse-Citron et son test sur parole parce que lui c’est un pro… du test:P