Gil RIVIERE-WEKSTEIN qui a publié ce livre « Bio fausses promesses et vrai marketing » affirme que l’agriculture bio n’est pas une agriculture durable. Le bio ne serait qu’un procédé marketing… S’il parle du greenwahsing qu’utilise les grandes surfaces avec le bio pour se racheter une bonne conduite, why not…

Mais on apprendra en fouillant sur le net que Gil RIVIERE-WEKSTEIN fut notamment :

– un ardent défenseur du nucléaire civile (Fukushima, mon amour)

– qu’il est contre la réintroduction des ours,

– que Monsanto ne lui fait pas peur,

– qu’il est proche des lobbys agrochimiques

– qu’il compare les pionniers du bio à Poujade etc…

On peut se dire que le fondateur de la revue « Agriculture et environnement » est un bienfaiteur de la nature.

Plutôt que d’acheter le livre, vous pouvez toujours lire le résumé sur le site Greenzer et c’est déjà cher payé

J’ai les yeux qui piquent peut-être des émanations de vapeur de l’encre chimique de ce livre 🙁

Le « Greenkilling » est en route (souvenez-vous de mes billets ici et )

Apparemment, David Abiker, lui, ne s’est pas brûlé les yeux avec des livres de cette sorte dans son billet intitulé « Vertement incorrects » daté d’hier.