logo

Ami lecteur (oui au singulier car tu es unique dans tous les sens du terme !), je ne t’ai pas trop donné de nouvelles ni envoyé de cartes postales pendant une longue période que j’ai dédié à me reposer et notamment comme tu as pu le voir dans le titre à Nantes (accueilli par le fréro, gros big up ! faîtes du bruit !).

Passer des vacances dans une grande ville, ce n’est pas forcément l’idée première que l’on se fait des vacances. Et bah laisse-moi te guider dans un bon plan vacances qu’est de séjourner à Naoned à 726 km de Lugudunum.

Ami lecteur, tu es peut-être aussi un de mes followers sur twitter et tu as pu suivre mes pérégrinations à Nantes via le désormais célèbre « Good plan from Nantes ».

Ce que je peux dire d’ordre général à propos de Nantes, c’est que c’est une ville à taille humaine où le réseau de transports en communs est de qualité (4 lignes de tramway étendues) et que c’est une ville où en Bicloo (c’est leur Vélo’v) ça ne monte pas trop (il n’y a pas de colline qui prie ou qui travaille), on peut aussi la parcourir à pied 🙂

Le temps fut pour moi clément (pas mis un short en 7 jours), on est sur un climat océanique (avec une vingtaine de degrés en moyenne l’été et des hivers doux).

Alors les bons plans ?

On commencera par visiter gratuitement le château des ducs de Bretagne rénové tout récemment (toujours en cours), j’ai apprécié notamment les loups dans les douves du château dans le cadre de la biennale des Estuaires.

Nantes est composée de différents isles, on s’amusera notamment à voir et à monter sur l’éléphant géant sur l’Ile de Nantes (la bien nommée)comme sorti tout droit de l’imaginaire de Jules Verne (c’est sa ville natale et on peut visiter sa maison).

On pourra flâner dans les différents grands parcs de la ville, j’ai particulièrement aimé celui de Procé, un parc à l’anglaise comme le définit le site de la ville. Cela est vrai, en plus avec les transats  mis gracieusement à disposition.

On flânera aussi au bord de l’Erdre dont les berges sont aménagées de façon naturelle, un sentier que l’on peut pratiquer en poussette (ça c’est important pour les daddys et mummys) ! On prendra ensuite le passeur pour aller de l’autre côté de la rive et prendre le navibus (1 balade sur l’eau pour un ticket de bus !) pour rentrer à dans le centre.

GG et le président du Sytral (avec les indemnités…) devraient reprendre cette idée pour le Rhône et la Saône (en plus le maire de Nantes est « socialistement » compatible) cela serait moins cher et plus attrayant que Naviginter .

On finira dans un des troquets de la ville et notamment sur le petit bar guinguette éphémère (superbe l’idée des écoverres avec consigne big up à Leonyx sur Lyon qui a eu la même idée lors des nuits sonores) sur les bords de l’Erdre. A cet endroit les bords de l’erdre qui se transforme en jardins  flottants (faut voir le gars roots qui chaque nuit allume les lampions sur les petites embarcations, c’est Tom Sawyer !). Lire à ce propos l’article de Ouest France dont l’image illustre mes propos.

Pour conclure, Nantes c’est chouette mais c’est un peu une ville qui semble calme comme Lyon dans laquelle il fait bon vivre. On sent aussi que le quartier lyonnais d’Ainay s’exporterait (ou s’est déjà exporté) très bien en copier-coller là-bas 😛

Ps : je vous balance bientôt des photos de Nantes sur mon compte flickr.

Laisse un petit commentaire