Il suffit de faire une petite recherche sur Internet pour voir que le couple franco-allemand a pris du plomb dans l’aile depuis que Mini-Monsieur est arrivé à la tête de l’Etat français. Mais avec les anglo-saxons tout roule. Mini-Monsieur a annoncé la semaine dernière que la France allait réintégrer le commandement intégré de l’Otan que la France avait quitté en 1966 à l’époque du Grand Charles. En fait, la France n’avait jamais quitté l’alliance atlantique mais ce retour dans le commandement intégré suppose une plus forte participation des forces françaises à toutes les opérations menées par l’Otan et est un signe fort pour l’Oncle Sam, voilà un nouveau tapis pour s’essuyer.

Mini-Monsieur avait dit qu’il serait le président de la rupture et il le confirme. Il a rompu avec la politique étrangère qui faisait la sur la scène internationale plus de cinquante ans. Grâce cette politique étrangère la France avait notamment évité le bourbier iraquien en 2003. L‘envoi de troupes supplémentaires (plus d’un millier d’hommes) (sans concertations avec les élus de la nation) décidé par Mini-Monsieur en Afghanistan est aussi la preuve de son alignement sur Washington. Mais Mini-Monsieur a toujours adoré les GI Joe et là il va pouvoir jouer avec des vrais bonhommes et avec leurs vies.

N‘oublions pas le déplacement de Mini-Monsieur et de sa Grande-Dame au Royaume-Uni, une visite qui a passionné les anglais. Le couple fait rêver les tabloïds encore plus que sa cour royale vieillissante. Même les lords et députés se sont réunis pour écouter Mini-Monsieur, ce qui est un fait rarissime.

En attendant pendant que Mini-Monsieur se pavane (ce qu’il fera encore aux JO n’est ce pas Mlle Rama Yade?), on est en plein plan de rigueur ce que Mini-Monsieur démentait en décembre dernier depuis… New-York.

Heureusement que le concorde n’existe plus sinon Mini-Monsieur y serait pratiquement tous les jours.

Ps : A voir cette très belle (et surtout très vraie) caricature sur le véritable visage de Mini-Monsieur signé M. Florian Roulies.