Posts Tagged "Bistanclaque"

Quel Lyonnais es-tu, Reno Bistan ?

Quel Lyonnais es-tu, Reno Bistan ?

Oui, quel lyonnais est Reno Bistan qui se produira le samedi 2 février à 20h à la salle Paul Garcin (plus d’infos sur le lien) ?

Lui qui vient de sortir son nouvel album (qui berce mon hiver) a gentiment accepté de répondre à mon petit questionnaire so lyonnais.

Bonne écoute et lecture 🙂

Plutôt quelle colline, celle de la X-Rousse, Fourvière ou la Duchère ? Pourquoi ?

Pour moi c’est évidemment, celle de la X Rousse où, à l’exception de quelques infidélités parisiennes, je vis depuis une bonne quinzaine d’années. Plus précisément, ce sont les pentes de la X Rousse. J’aime leur « typologie » qui impose un rythme particulier aux habitants comme aux visiteurs. Le quartier a beau s’être transformé, embourgeoisé, il reste cette évidence de rues biscornues qu’on arpente à pieds et où on se croise, à l’inverse d’une tendance très standardisée de la ville moderne.

photo credit: biphop via photopin cc


Reno Bistan "La Croix-Rousse" pour 13h avec vous par france3rhonealpes

Plutôt place des Terreaux, Bellecour ou Place du Pont ? Pourquoi?

La Place du Pont : une des rares places lyonnaises qui donne l’impression de se trouver dans une grande ville, vivante et cosmopolite.

photo credit: Calystee via photopin cc

Niveau Maire, Noir, Barre ou Collomb (pas Francisque)? Pourquoi ?

Aucun des trois, mais Gérard Collomb a l’air particulièrement atteint par la pathologie de toute puissance que peut provoquer un exercice prolongé du pouvoir.


photo credit: Francois Hollande via photopin cc

Plutôt Asvel, LOU ou OL? Pourquoi ? Ou non merci je kiffe pas le sport!

Je suis de ceux qui sautent les pages « sports » lorsqu’ils lisent le journal. Il doit me manquer un truc pour m’y passionner. Peut être que si j’avais grandi à St Etienne…


photo credit: muscapix via photopin cc

Plutôt Rhône, Saône ou Beaujolais ? Pourquoi?

Rhône, Saône ET Beaujolais, mais surtout pour leurs cru(e)s.


photo credit: romaryka via photopin cc

Et question subsidiaire : quelle est parmi tes chansons, celle qui définirait le plus ton âme de lyonnais ?

Sans doute la chanson Vitellone qui est sur mon nouveau disque où je compare le Rhône au Tage de Pessoa, la ville qui nous invite à partir et nous retient en même temps, la ville où la vie est douce mais qui parfois manque un peu d’excitation.


Reno Bistan – Vitellone (teaser) par oudinit

On retrouvera donc Reno Bistan, à Lyon ce samedi 2 février 2013 à partir de 20h00 à la salle Paul Garcin dans ses chères pentes de la Croix-Rousse. Notons que si les places vont de 8 à 20€, le tarif mini est appliqué aux chômeurs, étudiants.

Read More

Le Reno Bistan Nouveau arrive

Le Reno Bistan Nouveau arrive

Vous attendiez le vin nouveau mais vous aurez auparavant un bon cru du chanteur Lyonnais Reno Bistan.

8 ans qu’il n’avait pas sorti un album studio depuis feu Bistanclaque (et ça claquait bien !) et vous pouviez même participer à cette aventure en finançant cet album.

Ce premier opus solo de Reno Bistan s’intitulera « Bilans et Perspectives«  et sortira avec les premiers frimas de novembre.

En attendant, voici quelques vignettes vidéos pour vous mettre quelque chose sur l’oreille.


Reno Bistan – Les chômeurs (teaser) par oudinit


Reno Bistan – Oh l’Italie (teaser) par oudinit


Reno Bistan – Vitellone (teaser) par oudinit


Reno Bistan – Une semaine sur deux (teaser) par oudinit

N’empêche, il sait se faire attendre à l’entendre dans ces vidéos, le Reno 😉

Hâte, de voir arriver ça dans ma boite aux lettres.

Et vous l’achèterez-vous ?

Vous pourrez toujours le voir à Lyon en novembre, le 22 au Palais de la mutualité à 20h30 (à la Guill’) et par là-même, acheter son skeud 😉 La date prévue en novembre est reportée en Décembre, vous aurez plus d’infos sur la page concerts du Site de Reno (merci à lui pour l’info)

N’hésitez pas à liker sa page FB

Read More

Souscrivez à l’emprunte musicale de Reno Bistan

Souscrivez à l’emprunte musicale de Reno Bistan

Si je vous chante (imaginez !) « l’ancienne, celle que je croise souvent assise aux alentours de la rue des tables claudiennes…venue d’Italie était devenue croix-roussienne… ».

Allez écoutez !

Cette chanson de feu Bistanclaque (oui comme le bruit que faisait la machine à tisser) a été écrite par Reno Bistan qui fut la moitié de ce groupe lyonnais pendant 10 ans.

Quand Eric Ksouri (l’autre moitié) a décidé de voler sous d’autres latitudes, Reno a continué sa route en France et en Navarre emportant guitare et accordéon de concerts en concerts.

Il nous revient en cette année 2012 par la case « premier album solo ». Cependant la crise des majors et la crise tout court n’aidant pas du tout à sortir un disque.

Reno vous propose un placement avec un retour sur investissement garanti : son album !


Reno Bistan "L'amour et la Cuisine" – clip 2009

Une première session de l’album a déjà été enregistrée et une autre est prévue à la fin février pour boucler l’album.

Reno vous propose tout simplement de précommander son album au prix de 15€. Comme avec My Major Company vous pouvez devenir producteur d’un album et avouez que cela aurait plus de gueule d’être producteur de Reno Bistan que de Grégoire, non ?

Le bon de souscription se trouve sur ce lien.

En attendant votre album que vous aurez commandé en dizaine d’exemplaires, vous pourrez entendre le chanteur canut, le 2 mars 2012 au café « De l’autre côté du Pont » avec ses acolytes Yves Perrin à la guitare et Noémie Lamour à la contrebasse.

Read More

Lyon, toujours ville humaine et humaniste ?

Lyon, toujours ville humaine et humaniste ?

Lyon change, évolue mais est-ce toujours dans le bon sens. Quand je parle de Lyon, j’en parle toujours de façon positive, du fait qu’elle soit à taille humaine tout ça tout ça. Mais si on gratte le vernis, il y a quelques facteurs qui font que Lyon n’est pas non plus la ville des Bisounours.

Il y a quelques points dans l’action municipale et d’agglomération même si je ne me sens en opposition à Collomb où ça me fait hic…

Privatisation de l’espace public :

Prenons un premier exemple celui de l’hôtel-Dieu, hôpital millénaire où une bonne partie de la population lyonnaise est née (enfin moins vrai ces dernières décennies), les HCL sont partis et un projet de 150 millions d’euros est en cours avec grand hôtel, salle de congrès, commerces de luxe. On va créer dans cet édifice historique des lieux de vie tertiaire mais moi ça ne m’enchante guère de savoir que tel ou tel groupe hôtelier va s’approprier une partie de l’histoire lyonnaise sans qu’on est consulté la population lyonnaise. Lyon a certes besoin d’hébergements de haut-vol cependant le taux de remplissage des hôtels lyonnais ne frisent pas les 100%. Dans son topo l’architecte parle  » Le grand dôme représente l’hôtel cinq étoiles. » bah c’est con moi je pensais que c’était plutôt un rapport religieux et cela avait plus une connotation de patrimoine lyonnais que d’hôtel à émirs… Ce qui se passe et ce qui se déroulera avec l’hôtel-Dieu me fait penser aux hypothèses sur le futur de l’hôtel de la Marine cependant les voix se sont élevées un peu plus fort là-bas à Paname.

Même exemple le jardin de la visitation à Fourvière dont une partie est voué à devenir un hôtel-restaurant de prestige que dit le permis de construire sauf que le prestige dont veulent profiter les lyonnais c’est la tranquillité de ce jardin pas d’un hôtel-restaurant dont pour la plupart, ils ne pourront se payer que la photocopie du menu…
Une pétition est en cours.

Je conçois que le patrimoine a un coup pour la collectivité mais c’est aussi ce qui fait son attractivité et privatiser l’espace public même s’il ne s’agit que d’une infime partie ça fait un peu ville qui devient musée…

Parlons de Confluence, nouveau poumon commercial de la ville en construction qui aura le mérite d’avoir 35% de logements sociaux mais ça reste tout de même pour le quartier historique de la bourgeoisie lyonnaise car sur la totalité du 2e, le logement social ne représente que 8% même si celui-ci n’a pas vocation  à être habité physiquement (M. Broliquier, bien le bonjour).

En parlant de bâtiments et d’imbroglio, voir ce qui se passe avec l’association artistique Grnd Zero à la rue des murs municipaux mais subventionnée (9500€) pour acheter la paix des braves ?

Voilà on est loin du prix moyen de 8500€ du mètre-carré parisiens cependant la ville a rattrapé un certain retard en la matière et comme vous expliquera tout agent immobilier (métier non philanthrope) que c’était normal ce rattrapage (surtout pour sa commission). Cependant on peut voir que tous les projets de luxe ne prennent (heureusement) pas comme celui du triangle d’or vers la rue Grolée (2e arrondissement).

Après avoir expulsé par dizaines, les locataires en faisant monter les prix, les promoteurs immobiliers qui nous promettaient la place Vendôme à Lyon, n’ont obtenu qu’une seule chose, l’abandon du quartier, enfin par tout le monde, les braqueurs semblent quand même appréciés les quelques commerces de luxe dont le dernier venu est Séphora (parfumerie chic par excellence, n’est-ce pas ?)…

Mixité sociale, hors jeu ?

Cependant, je parle uniquement de l’hypercentre mais Lyon ne se résume heureusement pas à ce bout de terre coincée entre la Rhône et la Saône, il y a 8 autres arrondissements et toute sa couronne urbaine faite de banlieues chics et surtout sensibles. Et ces banlieues sensibles, elles aussi veulent venir en ville (descendre comme on dit), profiter de tout ce qu’offre notre belle capitale des Gaules en loisirs, sorties. Le réseau de transports en commun étant développé, pas de soucis pour ça (quoique prolongement de la ligne D, attendu pendant 20 ans aux Minguettes).

Là où ça va faire mal c’est le prix du ticket surtout quand on a que le bus dans son quartier et que l’on ne le prend que rarement, le chauffeur des TCL vous en demandera 2€. Et comme vous n’avez pas distributeur automatique (comme dans les arrêts de Tram ou de métro), vous ne pourrez pas y échapper.
Je pense aux mammas et mammys qui ont la nécessité de venir de temps en temps pour quoique ce soit à L et qui ne pensent pas forcément à acheter un carnet de 10 chez le buraliste, la pilule doit être dur à avaler, surtout si elle a la taille d’une pièce de 2€.

Ce tarif est antisocial, pas un mot de plus.

Tiens social, logement, mixité sociale, on en arrive comme par hasard à Nathalie Perrin Gilbert, maire du 1er arrondissement lyonnais et accessoirement secrétaire nationale au logement qui vu par mon oeil extérieur à travers le prisme de la presse locale me semblait quelqu’un de bien, cependant pas pour le maire central qui après l’avoir fait reculé sur les listes régionales en position non éligible en 2010 semble être rentré en guerre contre son adjointe et consoeur du PS. Le déroulement de l’histoire entre eux, je m’en tamponne mais j’espère que celui-ci n’a pas de conséquences pour le 1er arrondissement et ces pentes qui si elles ont été revitalisées à la fin des années 1990 (impulsion Noir-Barre) semblent un peu au statut quo à mon goût. Il est impressionnant de voir le nombre de locaux vides en RDC dans les pentes et ne parlons pas du sort du ventre (gastronomique) du 1er voué à la modernisation et remise aux normes : la Halle de la Martinière. On espérera que cette modernisation ne finisse pas en City ou market…

A mon goût, le 1er est ou était un exemple de mixité sociale, économique et urbain mais la guéguerre consanguine socialiste ne fige-t-elle pas celui-ci ?

Voilà ces quelques exemples (pertinents ou pas) sont aussi pour M. le président d’agglomération et de maire de Lyon que vous êtes M. Collomb, n’oubliez pas les lyonnais qui vous ont élu il y a dix ans, non pas par révolution (la continuité barriste, vous l’incarnez) mais pour garder cette ville humaine (enfin moi j’avais mis ainsi au 2nd tour) et à tradition humaniste. Quand vous voyagez, merci d’être ambassadeur, d’apporter de l’attractivité mais quand vous revenez, n’oublier pas le contexte lyonnais, son histoire bimillénaire…

Pas antagoniste pour un sou ce billet, je ne veux pas non plus le statut-quo mais l’adaptation humaine des projets aux lyonnais…

En un mot : concertation.

Petite note musicale pour finir 😉

Read More

Mon Primevère 2010 à moi !

Je vous en parle chaque année, le salon Primevère 2010 se tiendra à la fin du mois du 26 au 28 février à Eurexpo. Ce salon regroupe tout ce qui est possible en alternatives écolo, alimentaires etc…

Le thème de cette année sera « Le prix de la gratuité »…

Le truc bien, c’est que sur les 450 exposants présents, 150 sont des associations dont l’unique but est de vous faire découvrir les sujets et les causes pour lesquelles elles se battent, y aura même des conférences sur un paquet de sujets et des animations pour les petits.

Les autres exposants sont pas là forcément dans un but mercantile mais laissez-moi vous donner deux/trois conseils de stands à aller visiter (parce que je les connais de près ou de loin, on peut me faire confiance hein).

Allez-donc faire un petit coucou à :

Laspid, vous savez les t-shirts lyonnais ^^
Aux côteaux Nantais (vous me direz des nouvelles de leur cidre et de leur petillant sans alcool Apibull)
Quat’rues encore des t-shirts mais c’est des monts du lyonnais là 😛
– A la ferme de Valensole (superbes terrines de volailles bio sans lait, sans porc…)
– Mais aussi à la Brasserie du Pilat, demandez une petite veuve noire à l’eau de source du Pilat !

La liste n’est certainement pas exhaustive et je vous invite à flaner (préférez quand même le vendredi, parole d’exposants je vous dis). Au fait, on peut y aller en bus (y a pas le tram aussi ?), à vélo faut y penser 😀

Pour les horaires c’est :

Vendredi de 10h00 à 22h00
Samedi de 10h00 à 20h00
Dimanche de 10h00 à 19h00

Niveau tarifs :

7€ plein tarif et y a même un pass comme pour les grands festivals pour les 3 jours 12€ (mais faudrait presque ça si on veut tout découvrir ^^).

En parlant de grand festival peut-être que vous y croiserez ce groupe de folk lyonnais, Solstice, ils y avaient joué l’année dernière ^^

On en reparle dans les commentaires quand vous y serez aller ? 😉

En parlant d’alternative, je vous laisse en musique avec Reno Bistan.

Read More