Nous notons tous que la consommation de télévision diminue mais pas celle de visionnage d’écrans où que l’on soit avec un pc, tablette, smartphone voire montre connectée, il est possible de visionner pratiquement ce que l’on veut.

J’ai mis longtemps à ne plus considérer l’écran central qui trône dans mon salon comme l’étape obligatoire pour mater un truc, celui-ci n’étant plus qu’un périphérique d’affichage parmi tant d’autres.

Et puis, j’ai eu des enfants… avec eux, j’ai (re)découvert Youtube

Youtube qui était pour moi, une sorte de vidéo-gag géant peuplé de Lolcats et de gamelles en tout genre… Bref ce n’était pas ma came.

Sur le tard, également, une espèce d’agitateurs du web qui bien qu’existant depuis des années n’avaient jamais été dans mon champs de vision : Les Youtubeurs.

Je voyais mes mômes s’abonner à de multiples chaines mais mon compteur dans mon Youtube restait désespérément vide.

C’est alors que j’ai franchi le pas…

Je suis désormais abonné à une petite dizaine de comptes de youtubeurs francophones mais depuis je ne rate pas ces rendez-vous.

Un bière et Jivay

C’est lors d’une discussion avec l’ami Samy (le couteau-suisse du web lyonnais) que j’ai découvert Jivay (et son chat ^^). Le nom de se chaîne est assez équivoque, ça cause de binouzes.

Cet agitateur montpelliérain distille environ chaque semaine une vidéo houblonnée dont le malt vous régale les pupilles.
C’est rafraîchissant et parfois WTF mais on apprend vraiment des choses à la fois intelligentes et décalées sur le monde brassicole qui connait une véritable révolution depuis quelques décennies.

Jivay se déplace chez les producteurs de Craft Beer (une micro-brasserie), fouille le web, teste et nous délivre des gorgées d’infos sur un monde pro bien plus complexe que l’on pourrait croire.

La seule chose qu’il vous demandera avant de regarder sa chaîne : ne décapsulez pas une Heineken.

Une chanson, l’addition

Je ne sais plus comment je suis tombé sur cette chaîne YT tenue par un journaliste rock dans la vraie vie (Sam) : « Prends ça, Freddie Mercury !« 

On pose la base de chaque vidéo : un bar, des consos ?, une chanson et des anecdotes à son propos. Je ne sais pas si vous avez connu les musicbook mais c’est dans la droite lignée de cette collection de bouquins mais en en images et en musique.

Quel plaisir, chaque vendredi, d’apprendre comment une chanson rock connue de tous a été enregistrée, composée, quel impact celle-ci a eu sur la carrière de l’artiste (voire sur le monde musical).

En quelques mots, le slogan de cette chaîne pourrait être : « Vous n’écouterez plus cette chanson par hasard ! » en connaissant son historique matériel et émotionnel.

Exemple : la nuit je mens de feu Bashung dont la voix du chanteur a été enregistrée alors que celui était complètement bourré !

Une raison de plus de suivre cette chaîne, vous ne paierez jamais l’addition pour avoir ces mines d’infos rock !

Les pigeons

Quel plaisir de les voir de retour après la suppression de leur émission du service public.

Les pastilles vidéos des pigeons sur la chaîne YT France TV Slash peuvent aussi rendre grandement service dans la vie de tous les jours. Des choses simples auxquelles, on pourrait penser tout seul en fouinant sur le web mais qu’eux testent IRL en vidéo.

Des véritables tutos pour rendre sa vie quotidienne un peu plus maline.

Max Bird

Amis du papier qui ne supportent pas de le voir maltraiter tel Idefix avec les arbres de la forêt armoricaine, passez votre chemin. On pourrait y ajouter les conspirationnistes et autre monsieur-dame-je-sais-tout, tellement cette chaîne YT tord le cou aux idées reçues.

Pas pour rien que la chaîne est soutenue par le CNC*, tant elle est qualitative dans cette démonstration scientifique sur des idées reçues qu’on prend souvent pour vérité vraie.

Max Bird démonte dans chacune de ses vidéos des idées reçues (qui peuvent parfois s’avérer vraies), chiffres et exemples à l’appui qu’il ne s’est pas contenté d’aller chercher sur Wikipedia (les sources de ses recherches sont dans la description de chacune de ses vidéos).

Le tout fait avec humour, malice d’une façon cartoonesque à l’image du personnage qu’il incarne à l’écran et sur scène.

Le Joueur du Grenier

Doit-on encore le(s) présenter (Seb et Fred) ?!

Une vidéo mensuelle où il s’énerve sur un jeu-vidéo rétro que beaucoup de monde attend. JDG, c’est aussi une chaîne bazar, avec des petites pastilles hilarantes mais aussi des let’s play filmés.

On s’arrêtera surtout sur la débauche de mise en scène faite autour de chaque vidéo mensuelle de la chaîne principale, de véritables petits courts métrages. Et puis, il y a un effet générationnel puisque les références pop-culture évoquées dans JDG sont souvent celles d’adultes nés dans les années 1980-1990.

Si j’en parle aujourd’hui, c’est que leur modèle économique basé sur la publicité de Youtube est de plus en plus mis à mal par une démonétisation de leurs vidéos qui mettent en péril l’avenir de leur métier de Youtubeur(s)…

Et comme le dit Fred dans cette vidéo, Youtube, sans les (créatifs) Youtubeurs n’aurait plus du tout la même saveur sauf pour être un vaste tuyau à replay.

Alors, je ne pense pas que je vous ai fait découvrir par ce billet tant de youtubeurs que ça, tant ils ont pignon sur rue sur Youtube mais c’est un peu mes youtubeurs de chevet.

Si vous en avez d’autres, je suis preneur dans les commentaires notamment des chaines féminines, j’aurais pu aussi citer Parlons Peu, mais Parlons ! de ce côté-là.

Je profite de l’occase pour saluer le SOFFA (un slow café lyonnais) qui fut le lieu propice pour la rédaction de ce billet, je recommande !